Gignac doit retrouver l'appétit

  • A
  • A
Gignac doit retrouver l'appétit
Partagez sur :

André-Pierre Gignac est de retour avec l'Olympique de Marseille, après sa cure de "détox" à Merano. L'attaquant olympien est même entré en jeu dimanche dernier face à Saint-Etienne et s'est procuré, en un quart d'heure de jeu seulement, une occasion franche. Si tout le monde - Didier Deschamps en tête - s'accorde à dire que la forme est revenue pour l'avant-centre de l'OM, il lui reste bien sûr à le prouver.

André-Pierre Gignac est de retour avec l'Olympique de Marseille, après sa cure de "détox" à Merano. L'attaquant olympien est même entré en jeu dimanche dernier face à Saint-Etienne et s'est procuré, en un quart d'heure de jeu seulement, une occasion franche. Si tout le monde - Didier Deschamps en tête - s'accorde à dire que la forme est revenue pour l'avant-centre de l'OM, il lui reste bien sûr à le prouver. Désormais, il faudra être glouton de buts. André-Pierre Gignac est revenu de sa cure de "détox" à Merano, et l'OM espère que son buteur retrouvera l'efficacité au plus vite. Loïc Rémy a assuré un intérim tout à fait correct en pointe, mais le manque d'impact de Valbuena sur le côté droit rendrait peut-être bien utile un décalage de l'ancien Niçois. Un chamboulement qui ne pourra être effectif, bien sûr, qu'en cas de résurrection de Gignac. "J'ai confiance en lui, il a un bon potentiel, assurait Didier Deschamps mardi, au micro de RMC. Il a des étapes à franchir mais il fait des efforts. Il est capable de faire de très bonnes choses. Je pense sincèrement qu'il était utile pour lui d'aller à Merano, pas forcément pour perdre du poids comme une personne X ou Y, mais pour le reste." Ce "reste", ce sont des informations par rapport à la nutrition, pour une hygiène de vie vraiment conforme à celle d'un sportif de haut niveau. Le Martégal le reconnaissait d'ailleurs lui-même, mardi dans des propos relayés par Le Phocéen: "J'ai tout simplement appris à manger et à bien faire fluidifier mon énergie dans mon corps. Il y a des choses que je n'étais pas censé savoir, et que je pense que beaucoup de joueurs professionnels ne savent pas, comme la régénération, etc. Je suis très content d'avoir fait ce séjour qui m'a permis de réaliser beaucoup de choses. Si je me sens mieux, c'est forcément grâce à ça." Pas seulement une méthode Coué ? Cheyrou: "Il prend plus de plaisir à marquer qu'à manger" Le médecin de l'OM, Christophe Baudot, confirme mercredi sur le site du club les bienfaits du passage de Gignac à Merano. "Il n'était pas vraiment prévu qu'il entre en jeu. En cure, il a appris certaines règles de nutrition. Ça lui a fait également du bien sur sa concentration. Il a joué un quart d'heure car il l'avait dans les jambes." A la base, Gignac ne devait même pas faire partie du groupe qui a affronté les Verts dimanche dernier, en clôture de la 3e journée de Ligue 1. Si le score s'est soldé sur un nouveau match nul pour les Phocéens, l'ex-Toulousain a tout de même trouvé le temps de se procurer - avec le poteau de Rémy en première période - la seule occasion de la partie pour l'OM. Puisqu'il est probable à 99,9% que Laurent Blanc ne retiendra pas André-Pierre Gignac en équipe de France pour le voyage en Albanie et en Roumanie, début septembre, l'avant-centre de l'OM va pouvoir profiter de la trêve internationale pour se refaire une santé. En tout cas, ses partenaires croient en lui, à l'image de Benoît Cheyrou. "Il était déjà motivé, assurait samedi le milieu olympien à La Provence. Je ne sais pas si ça aura eu un effet psychologique... Je le sens bien, il a vraiment faim. Et contrairement à ce que certains peuvent penser, il prend plus de plaisir à marquer des buts qu'à manger." Si Cheyrou le dit... Gignac : «Mon poste c’est n°9» par OMTV_Officiel