Gignac débloque l'OM

  • A
  • A
Gignac débloque l'OM
Partagez sur :

A l'issue d'un match assez décousu, l'OM est parvenu à s'imposer à Sochaux (2-1). Menés suite à un but d'Ideye, les Marseillais sont revenus avant la pause avant de prendre l'avantage en seconde période, grâce à André-Pierre Gignac. L'ancien Toulousain signe son premier doublé de la saison et permet à Marseille de revenir à trois points du leader lillois.

A l'issue d'un match assez décousu, l'OM est parvenu à s'imposer à Sochaux (2-1). Menés suite à un but d'Ideye, les Marseillais sont revenus avant la pause avant de prendre l'avantage en seconde période, grâce à André-Pierre Gignac. L'ancien Toulousain signe son premier doublé de la saison et permet à Marseille de revenir à trois points du leader lillois. Gignac, enfin sauveur de l'OM. L'attaquant, si décrié après une première partie de saison manquée, a été le grand artisan du succès marseillais ce samedi à Sochaux lors de la 23e journée de Ligue 1 (2-1), signant son premier doublé de la saison. Une victoire acquise au forceps qui rassurera à moitié Didier Deschamps qui s'attachera sans doute à souligner la belle opération des siens. Car en revenant provisoirement à trois points de Lille, tout en observant le match nul du PSG face à Lens (1-1), les champions de France se sont sérieusement replacés dans la course au titre... et ont retrouvé un peu d'une animation offensive déficiente ces dernières semaines. L'entraîneur olympien avait pourtant choisi de relancer son 4-3-3 classique après avoir évoqué la possibilité de passer en 4-4-2, Lucho remontant bien toutefois d'un cran pour évoluer en position de meneur de jeu. L'incertitude aura duré jusqu'au bout. Mais, au vu des rapides décrochages de Gignac sur la gauche, les Sochaliens auront rapidement compris que la tactique olympienne demeurait inchangée. Il en fallait plus pour les déstabiliser. Car les Doubiens demeurent de redoutables adversaires sur leur pelouse de Bonal. Avec une seule défaite à domicile depuis le début de saison (face à Toulouse, 3-1, le 23 octobre dernier), les joueurs de Francis Gillot disposent de sérieux atouts, illustrés par leur carton face à Rennes (5-1) lors de la 21e journée. Sérieusement bousculés, parfois en danger face au jeu tout en mouvement des Sochaliens, les Marseillais s'attachent rapidement à bien couvrir le milieu de terrain, aidés par un duo Kaboré-Cissé extrêmement solide à la récupération. Soudain plus incisifs après une grosse période de flottement autour de la demi-heure de jeu, les Olympiens craquent pourtant peu avant la pause. Récupérant le ballon aux environs du rond central, l'omniprésent Marvin Martin accélère avant de réaliser une superbe ouverture sur le côté droit pour Josse. Bien lancé, le latéral sochalien centre pour Ideye au deuxième poteau, lequel reprend d'une tête plongeante devant le but. Une reprise à bout portant qui ne laisse aucune chance à Mandanda (1-0, 43e). Troisième doublé de Gignac face à Sochaux Marseille ne tarde pas à réagir. Après un long dégagement de Mandanda, Lucho, à la retombée, décale Gignac, bien placé sur son côté gauche. L'attaquant repique vers l'axe avant d'enrouler sa balle du pied droit. Le ballon, puissant, termine sa course dans le petit filet de Richert (1-1, 45+1). M.Malige sifflera la pause dans la foulée. La deuxième période, plutôt plaisante offensivement malgré de trop nombreuses maladresses à l'approche des derniers mètres, peine à choisir son vainqueur. Rémy, entré à l'heure de jeu à la place d'un André Ayew invisible, accélère alors sur son côté droit avant de centrer pour Gignac. L'ancien Toulousain reprend la passe tendue d'une merveille de volée à l'entrée de la surface. La frappe puissante ne laisse aucune chance à Richert (2-1, 69e)... Gignac aime décidément Sochaux, puisqu'il s'agit de son troisième doublé en trois saisons face aux Lionceaux, les deux derniers ayant été inscrits au Stadium Municipal de Toulouse. Au coup de sifflet final, Deschamps pouvait souffler et saluer la performance de son attaquant: "C'est un buteur. Il n'est pas vraiment ailier gauche mais il a cette qualité pour rentrer. Il s'entend bien avec Brandao, il fait beaucoup d'effort. Je suis content pour lui, il a eu six mois difficiles, c'est bien qu'il nous claque des buts", avouait l'entraîneur marseillais au micro de Foot +. Avec quatre buts sur les quatre derniers matches, Gignac semble relancé. Cela tombe bien, l'OM en a besoin alors que le mois de mars s'annonce décisif avec Lille, Rennes, Manchester en Ligue des Champions ou encore le PSG au menu.