Giggs, le prince de Galles

  • A
  • A
Giggs, le prince de Galles
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - La presse anglaise salue la performance du Gallois face à Schalke.

Si, sans surprise, on retrouve mercredi à la une des quotidiens et des sites britanniques Kate Middleton, la future épouse du Prince William, un autre "prince de Galles" se taille également la part du lion : Ryan Giggs, héros de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre Schalke 04 et Manchester United (0-2). Mardi, à Gelsenkirchen, le milieu de terrain de MU est devenu, à 37 ans et 148 jours, le joueur le plus âgé à marquer en Ligue des champions. "Un éternel génie défiant le temps, un homme de 37 ans jouant comme un de 27 ans ou moins", s'enthousiasme le Daily Mirror. Mais au-delà de son âge et de sa résistance physique, le Gallois a impressionné par sa disponibilité et sa technique dans un rôle de milieu organisateur côté gauche.

Manchester United s'impose (2-0) face à Schalke :

Précis et intelligent, Giggs s'est également montré décisif devant le but puisqu'il a été le premier à tromper la vigilance de Manuel Neuer, l’excellent gardien allemand de Schalke, à la 67e minute. "Giggs proves old better than neu", titre le Daily Express, avec un jeu de mots signalant que le "vieux" (old) a pris le pas sur le "nouveau" (neu, prononcé new).

"Nous savions que si nous continuions à nous créer des occasions, cela finirait par rentrer et par chance, j'ai pu avoir une occasion sur mon pied gauche", a-t-il souligné à l'issue de la rencontre, dans des propos repris par le Daily Mail. "Avant le match, nous aurions signé pour un 2-0, mais là, nous sommes légèrement déçus." Professionnel jusqu’au bout des crampons, Giggs est aussi un perfectionniste. Et il n’avait pas forcément digéré ses deux grosses occasions manquées en première période.

Ferguson : "un homme incroyable"

Si l’ensemble de la presse internationale parle mercredi matin d'un "Giggs éternel", comme L'Equipe, Sir Alex Ferguson souhaiterait visiblement que ce soit le cas. "J’aimerais trouver un moyen de garder Giggs encore dix ans", a souligné le technicien écossais en conférence de presse, dans des propos repris par The Independent. Sir Alex s'est étonné qu'on lui dise que Giggs n'avait jamais semblé aussi en forme. "Elle est bonne celle-là. (...) C'est étrange parce que son pic de forme semble durer depuis bien longtemps maintenant. (...) Quand vous avez un joueur de 37 ans, vous pensez qu'il va montrer des signes de déclin mais je n'en ai jamais vu aucun. Nous le mettons au repos et quand il est frais, il ne faiblit jamais. C'est un homme incroyable."

Titulaire la moitié du temps en championnat seulement (17 matches sur 34), Giggs finit la saison en trombe, à l’instar d’un Wayne Rooney, auteur du caviar sur le premier but, mardi. Au tour précédent, c’est Giggs qui avait régalé, signant les trois passes décisives face à Chelsea (1-0, 2-1). Logiquement, le Gallois devrait être mis au repos en championnat, face à Arsenal, dimanche, avant d’être à nouveau titulaire pour le match retour face à Schalke, mercredi prochain. Giggs doit disputer son 874e match avec Manchester United, club dont il porte désormais les couleurs depuis 21 ans. Giggs-United, un mariage heureux et qui dure. C'est tout le mal qu'on peut souhaiter à Kate Middleton.