Gervinho sous les projecteurs

  • A
  • A
Gervinho sous les projecteurs
Partagez sur :

Dimanche, à 17h, Lille accueille Valenciennes au Stadium Nord pour la 27e journée de Ligue 1, sur une pelouse toute neuve. Un terrain de jeu idéal pour Gervinho, l'attaquant du Losc, l'une des armes fatales de l'équipe de Rudi Garcia. L'Ivoirien, auteur de 11 buts depuis le début de saison, pourrait une nouvelle fois briller, et attirer un peu plus les recruteurs.

Dimanche, à 17h, Lille accueille Valenciennes au Stadium Nord pour la 27e journée de Ligue 1, sur une pelouse toute neuve. Un terrain de jeu idéal pour Gervinho, l'attaquant du Losc, l'une des armes fatales de l'équipe de Rudi Garcia. L'Ivoirien, auteur de 11 buts depuis le début de saison, pourrait une nouvelle fois briller, et attirer un peu plus les recruteurs. Comme sur un terrain, Gervinho n'est pas du genre à se cacher. A l'heure d'évoquer, pour nos confrères de RMC, les objectifs du Losc pour cette fin de saison, le feu follet lillois n'a pas hésité à parler de titre. "On peut aller jusqu'au bout. Cela ne faisait pas partie de nos objectifs en début de saison. Mais on s'est rendu compte que l'on pouvait faire mieux que ce qu'on s'était fixé. On a les joueurs pour cela. C'est vrai que Lyon mais aussi Marseille ont plus d'expérience. Mais Lille peut être champion. C'est mon souhait en tout cas. On a notre destin en main", assurait l'Ivoirien il y a quelques semaines, avant la victoire des siens au Vélodrome. Depuis, les Nordistes ont fait un peu le ménage derrière eux en battant l'OM, confortant ainsi leur statut de prétendants plus que sérieux au titre de champion de France. Et Gervinho n'y est évidemment pas pour rien. Si l'Ivoirien est muet depuis trois matches, il confirme cette année les très belles promesses entrevues la saison passée, après son arrivée en provenance du Mans pour succéder à Michel Bastos. Gervinho n'est pas dans le même registre que le canonnier brésilien, mais il terrorise tout autant les défenses, avec ses qualités combinées de vitesse, de technique et de puissance qui lui ont permis de marquer à onze reprises cette saison en Ligue 1. Depuis longtemps, l'ancien pensionnaire de l'Académie Jean-Marc Guillou a tapé dans l'oeil des grands clubs européens. Cela fait un certain temps que Liverpool le suit, tout comme de nombreux clubs anglais (Tottenham, Newcastle, Aston Villa...), et le Bayern Munich se serait récemment renseigné. Mais Frédéric Paquet, le directeur général du Losc, n'a pas perdu l'espoir de le voir prolonger, comme l'a fait son compère d'attaque Hazard, mais aussi Béria, Mavuba, Landreau et Debuchy ces dernières semaines. "À l'image des différents dossiers que nous menons depuis plusieurs semaines, notre volonté est de conserver la majorité de nos joueurs. Gervais en fait partie, nous voulons vraiment le garder. Visiblement, le joueur et le club ont un projet commun. Celui de grandir. Donc nous discutons tranquillement. Après, tous les chiffres s'étudient... Mais nous ne sommes pas dans cette optique-là, a-t-il affirmé, dans le 10 Sport. Un talent perfectible On l'a compris, Gervinho n'est pas à vendre, mais il n'est pas intransférable non plus. Qu'en dit le joueur ? "Pour le moment, je ne veux pas penser à autre chose que la fin de saison avec Lille. Ma priorité est de qualifier le club pour la Ligue des champions." Peut-être a-t-il conscience qu'une troisième saison dans le Nord ne serait pas de trop pour l'aider à franchir un nouveau palier, qui l'amènerait au top niveau européen. Car si le potentiel apparaît énorme chez l'Ivoirien, son jeu reste perfectible, quelques défauts criants restant à gommer. Sa performance contre Toulouse en est l'illustration (2-0, 26e journée). S'il a mis au supplice la défense du TFC, le n°11 du Losc a également perdu un nombre incalculable de ballons. Un déchet technique étonnant pour un technicien comme lui. Presque impardonnable. A moins que l'état pitoyable de la pelouse du Stadium Nord ces dernières semaines n'en soit la principale cause. Le gazon flambant neuf posé cette semaine, que les Dogues fouleront pour la première fois dimanche contre Valenciennes, pourrait permettre à Gervinho de briller encore un peu plus.