Gebreselassie, l'adieu en boitant

  • A
  • A
Gebreselassie, l'adieu en boitant
Partagez sur :

Une légende tire sa révérence. Double champion olympique du 10 000 mètres, quadruple champion du monde sur la distance, Haïle Gebreselassie, qui s'était reconverti avec succès sur le marathon, a annoncé dimanche sa retraite sportive. A 37 ans, l'Ethiopien, recordman du monde du marathon, a décidé de raccrocher les baskets à l'issue d'un marathon de New York qu'il n'a pas terminé.

Une légende tire sa révérence. Double champion olympique du 10 000 mètres, quadruple champion du monde sur la distance, Haïle Gebreselassie, qui s'était reconverti avec succès sur le marathon, a annoncé dimanche sa retraite sportive. A 37 ans, l'Ethiopien, recordman du monde du marathon, a décidé de raccrocher les baskets à l'issue d'un marathon de New York qu'il n'a pas terminé. Une grimace a remplacé son éternel sourire. Après 25 kilomètres dimanche sur le marathon de New York auquel il participait pour la première fois, Haile Gebreselassie a stoppé sa course, victime d'une douleur persistante au genou droit. Un abandon en guise d'adieu. "Je me retire. Il est temps de prendre du recul et de laisser leur chance aux jeunes", a confié l'Ethiopien après avoir vu son compatriote, Gebre Gebremariam, s'imposer en deux heures, huit minutes et 14 secondes. A 37 ans, l'enfant d'Arsi a décidé de raccrocher les baskets, huit ans après avoir rangé les pointes. Double champion olympique du 10 000 mètres à Atlanta en 1996 et à Sydney en 2000, quadruple champion du monde de la distance entre 1993 et 1999, Gebreselassie laisse une empreinte indélébile dans la grande famille de l'athlétisme. Des plaines arides éthiopiennes, où il parcourt enfant une dizaine de kilomètres en courant pour se rendre à l'école, aux avenues de la Grande Pomme, il s'est imposé comme le plus grand coureur de fond de tous les temps. Un statut qu'il doit aussi à sa reconversion réussie sur le marathon. En échec sur ses premières tentatives, notamment à Londres en 2002, l'Ethiopien signe en 2007 à Berlin le record du monde de la distance en 2h04'26" avant de battre sa propre marque de référence l'année suivante devant la porte de Brandebourg en 2h03'59", restant aujourd'hui le seul homme à être descendu sous les 2h04'. Le marathon de New York 2010 restera sa dernière sortie officielle, une course remportée chez les dames par la Kenyane Edna Kiplagat qui, pour sa première participation elle aussi, s'est imposée en deux heures, 28 minutes et 20 secondes, devant l'Américaine Shalane Flanagan et une autre Kenyane, Mary Keitany. Troisième l'année dernière, la Française Christelle Daunay a pris la sixième place.