Gasquet suspendu pour une durée indéterminée

  • A
  • A
Gasquet suspendu pour une durée indéterminée
Partagez sur :

Alors qu'il avait confirmé la veille avoir été contrôlé positif à la cocaïne en mars dernier à Miami, Richard Gasquet a été suspendu lundi à titre conservatoire par la fédération internationale. Le directeur général de la Fédération française (FFT), Gilbert Ysern, a annoncé le forfait du Biterrrois pour Roland-Garros.

Alors qu'il avait confirmé la veille avoir été contrôlé positif à la cocaïne en mars dernier à Miami, Richard Gasquet a été suspendu lundi à titre conservatoire par la fédération internationale. Le directeur général de la Fédération française (FFT), Gilbert Ysern, a annoncé le forfait du Biterrrois pour Roland-Garros.48 heures après l'annonce du contrôle positif de Richard Gasquet, la Fédération internationale de tennis (ITF) a suspendu ce lundi, à titre provisoire, l'ancien numéro un français qui sera donc privé de Roland-Garros et ce, pour la deuxième année consécutive en attendant la conclusion de l'affaire. L'information a été confirmée par le directeur général de la Fédération française de tennis, Gilbert Ysern : "Richard a eu aujourd'hui (lundi) la notification officielle de sa suspension à titre provisoire. En application des règlements internationaux, il est suspendu de toute compétition jusqu'à la décision du tribunal anti-dopage qui devra statuer sur son cas. On peut donc aujourd'hui officialiser son retrait du tournoi de Roland-Garros 2009". Le Biterrois se trouve pour l'instant sous le coup d'une enquête menée par la IFT appliquant ainsi la procédure du programme antidopage. A ce jour, il n'a pas été précisé combien de temps durera cette suspension mais il est dit dans les règles qu'entre le moment où les résultats de l'analyse de l'échantillon B sont connus et celui du jugement final, la période ne doit pas dépasser 60 jours. Richard Gasquet et son entourage disposent donc de temps pour préparer leur défense mais ils n'ont pas attendu lundi pour commencer à rassembler leurs arguments. A commencer par l'analyse capillaire effectuée par Gasquet le 7 mai auprès d'un laboratoire privé et qui n'a révélé aucune trace de cocaïne.Une prise accidentelle ?Ce qui démontrerait que le protégé du Team Lagardère n'est pas un consommateur régulier. Ce qui s'est passé ce 27 mars à Miami à l'occasion de la Winter Music Conference est à ranger donc dans la catégorie de l'usage occasionnel. Ce que démentirait Richard Gasquet qui s'appuierait alors sur la thèse d'une prise accidentelle. A l'image de l'ex-pilier du Stade Français, Pieter De Villiers, qui, en 2003, avait avancé la thèse du complot après un contrôle positif à la cocaïne.L'autre point sur lequel le tennisman français peut s'appuyer est la période durant laquelle a été effectué le contrôle. Elle pouvait être qualifiée hors compétition (*) dans le sens où Gasquet avait déclaré forfait pour le tournoi de Miami avant que l'Agence mondiale antidopage ne réalise le test. Mais son forfait ayant été validé alors que le premier match du tournoi avait débuté, son contrôle est considéré comme effectué en période de compétition. Il risque donc toujours deux ans de suspension.* Hors compétition, la cocaïne n'est pas une substance considérée comme interdite