Gasquet se rassure

  • A
  • A
Gasquet se rassure
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Le Français a battu Rochus (6-0, 6-1) lors de son entrée en lice à Belgrade.

TENNIS - Le Français a battu Rochus (6-0, 6-1) lors de son entrée en lice à Belgrade. Un partout, balle au centre, tel était le bilan des oppositions entre Richard Gasquet et Olivier Rochus cette saison avant leur affrontement au premier tour du tournoi de Belgrade ce mardi. Battu au Masters 1000 de Miami (7-6, 1-6, 6-4) avant de prendre sa revanche à Casablanca (6-1, 6-1), le Biterrois a pris l'ascendant sur son adversaire belge en lui passant un savon dans la capitale serbe. Le Bitterois n'a concédé qu'un jeu en 54 minutes pour finalement s'imposer 6-0, 6-1 et affrontera l'Italien Andreas Seppi, vainqueur de l'Argentin Leonardo Mayer (2-6, 6-1, 6-4) au prochain tour. Un prochain tour que verra également Josselin Ouanna. Le 129e joueur mondial n'a pas non plus trainé pour prendre la mesure de l'Italien Flavio Cipolla, le Tourangeau s'imposant 6-3, 6-1 en 1h10 et gagnant le droit d'affronter la tête de série numéro 2 du tournoi, John Isner, au prochain tour.Si les Français ont souri sur les terres de Novak Djokovic, la soupe à la grimace a été distribuée au camp tricolore du côté de Munich. Au lendemain des éliminations de Jérémy Chardy, Stéphane Robert et Julien Benneteau, Alexandre Sidorenko et Thierry Ascione ont connu pareil sort contre Jan Hajek (6-1, 6-2) et Marco Chiudinelli (6-0, 6-4), réduisant à néant les représentants français en Bavière.Enfin, les répliques du séisme tricolore en Allemagne ont atteint Estoril où Alizé Cornet a lâché prise au terme d'un match marathon contre la Portugaise Michelle Larcher de Brito (6-3, 4-6 , 6-3). Après 2h45 de jeu dans le premier tour de l'épreuve lusitanienne, la Niçoise a laissé la 116e joueuse mondiale recevoir une ovation de son public. Aravane Rezaï n'est pas en reste avec une défaite face à Yanina Wickmayer (6-3, 6-7, 5-7) qui condamne la délégation hexagonale à la disparition dans un autre tournoi, celui de Rome, ville éternelle où les Françaises ne l'ont pas été...