Gasquet ne confirme pas

  • A
  • A
Gasquet ne confirme pas
Partagez sur :

Quart-de-finaliste à Indian Wells, où il avait battu deux Top ten, Richard Gasquet n'a pas confirmé à Miami où, dimanche, il a quitté le tournoi dès le troisième tour. Le Biterrois, trop passif, n'a pas réussi à repousser Mardy Fish (6-4, 6-3) dont le jeu sur dur demeure très efficace. Michaël Llodra a lui chuté face à l'Espagnol Granollers (7-5, 6-3, 7-5). Chez les filles, Marion Bartoli est passée à toute vitesse en 8e de finale tandis que Virginie Razzano a abandonné face à Ivanovic (2-6, 6-2, 3-0 ab.).

Quart-de-finaliste à Indian Wells, où il avait battu deux Top ten, Richard Gasquet n'a pas confirmé à Miami où, dimanche, il a quitté le tournoi dès le troisième tour. Le Biterrois, trop passif, n'a pas réussi à repousser Mardy Fish (6-4, 6-3) dont le jeu sur dur demeure très efficace. Michaël Llodra a lui chuté face à l'Espagnol Granollers (7-5, 6-3, 7-5). Chez les filles, Marion Bartoli est passée à toute vitesse en 8e de finale tandis que Virginie Razzano a abandonné face à Ivanovic (2-6, 6-2, 3-0 ab.). Miami, ville de ses déboires au printemps 2009, n'a pas encore souri à Richard Gasquet cette saison. Mais à des années-lumière de son contrôle positif à la cocaïne dont il avait finalement été blanchi par le Tribunal arbitral du sport, le Français n'a perdu qu'un match de tennis dimanche après-midi. Une défaite néanmoins dommageable puisque "Richie" était venu en Floride pour confirmer ses bonnes performances enregistrées à Indian Wells où il avait successivement fait plier Melzer puis Roddick avant d'échouer en quarts de finale devant le futur vainqueur, l'intouchable Novak Djokovic. Mais pour battre Mardy Fish au troisième tour du deuxième Masters 1000 de la saison, le Biterrois aurait eu besoin de sortir un match beaucoup plus accompli. Excepté quelques jolis coups de patte, ou plutôt de revers millimétrés, Gasquet n'a pas produit un tennis susceptible de faire vaciller un joueur américain souvent difficile à chatouiller sur un ciment rapide comme l'est celui de Miami (seulement 11 coups gagnants contre 26 fautes directes). Trop souvent cantonné derrière sa ligne de fond de court, à subir les assauts du 15e joueur mondial, le protégé du duo Grosjean-Piatti a subi la loi de son adversaire. Une première manche perdue après avoir concédé deux fois de suite son engagement dans le money-time (4-6), une deuxième cédée en perdant les trois derniers jeux (3-6) et l'aventure du n°3 français prenait déjà fin. Bartoli assure, Llodra et Razzano cassent Aujourd'hui à la 18e place mondiale, son meilleur classement depuis l'affaire du "baiser contaminé" d'il y a deux ans, Gasquet aurait bien besoin de ce genre de victoires contre des joueurs de valeur égale pour poursuivre sa remontée vers les sommets. La période qui va s'ouvrir, sur la terre battue européenne, lui permettra peut-être de franchir ce nouveau cap. Michaël Llodra n'a lui pas franchi celui du troisième tour en Floride, battu en trois manches par Marcel Granollers (7-5, 3-6, 7-5) alors qu'il a servi pour le gain de la rencontre à 5-4 dans le dernier set. Dommage. Marion Bartoli n'est elle plus à la recherche de cette confiance si importante dans ce sport. Dans la continuité de sa finale d'Indian Wells, l'Auvergnate a corrigé Ekaterina Makarova (6-0, 6-2) en à peine plus d'une heure (1h02) pour se hisser en huitièmes de finale. La tâche qui s'annonce, une opposition face à la n°3 mondiale Vera Zvonareva, sera certainement bien plus délicate. Pas de prochain match en revanche pour Virgine Razzano contrainte à l'abandon devant Ana Ivanovic. La Nîmoise avait pourtant pris le match par le bon bout avant d'être diminuée par une blessure (douleurs à la cuisse gauche) puisqu'elle avait enlevé le premier set (2-6, 6-2, 3-0 ab.).