Gasquet déserte à son tour

  • A
  • A
Gasquet déserte à son tour
Partagez sur :

Ce devait être un tour de chauffe tranquille pour les finalistes malheureux de la Coupe Davis 2010... Finalement ce déplacement en Autriche, le week-end prochain, s'annonce des plus périlleux. Aux forfaits de Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga s'est en effet ajouté celui de Richard Gasquet, samedi soir, le Biterrois souffrant d'une douleur récurrente à l'épaule droite. Jérémy Chardy a été appelé en renfort.

Ce devait être un tour de chauffe tranquille pour les finalistes malheureux de la Coupe Davis 2010... Finalement ce déplacement en Autriche, le week-end prochain, s'annonce des plus périlleux. Aux forfaits de Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga s'est en effet ajouté celui de Richard Gasquet, samedi soir, le Biterrois souffrant d'une douleur récurrente à l'épaule droite. Jérémy Chardy a été appelé en renfort. C'est une véritable hécatombe. Touché au poignet gauche et victime d'une hernie inguinale, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga avaient déjà renoncé à prendre part à ce premier tour de Coupe Davis qui opposera le week-end prochain la France à l'Autriche. Samedi, au lendemain de sa demi-finale perdue face à Roger Federer à Dubaï, Richard Gasquet est venu grossir le rang des déserteurs. Souffrant de l'épaule droite, un mal récurrent qui l'avait déjà poussé à jeter l'éponge à Zagreb au début du mois, le Biterrois ne sera pas du déplacement à Vienne. "Richard Gasquet doit observer une période de repos et se trouve donc dans l'obligation de déclarer forfait", précisait samedi soir un communiqué de la Fédération française de tennis. Un vrai coup dur pour l'équipe de Guy Forget, qui comptait sur l'aisance de l'intéressé sur terre battue pour faire la différence contre les Autrichiens. En l'absence de Gaël Monfils et de Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet - qui n'a plus joué en Coupe Davis depuis un double perdu face à la République tchèque en mars 2009 - devait endosser le rôle de leader d'un groupe parvenu en finale de l'épreuve l'an dernier. Un retour au premier plan attendu alors que sa dernière apparition en simple dans la compétition remontait à avril 2008, et un revers concédé devant l'Américain James Blake. Chardy, une alternative pour le double A Vienne, le patron de l'équipe de France sera donc Gilles Simon, 27e joueur mondial et pas forcément fan de la surface ocre. Outre Michaël Llodra et Julien Benneteau, qui semblaient promis au double, Jérémy Chardy, appelé en catastrophe par Guy Forget, aura sa part de responsabilité à assumer contre une Autriche qui ne partira pas battue d'avance, avec dans ses rangs le n°10 mondial Jürgen Melzer et des joueurs imprévisibles tels que Stefan Koubek Martin Fischer et Julian Knowle. Vainqueur du tournoi de Stuttgart sur brique pilée en mars 2009, le Palois apprécie la terre au contraire de ses compagnons de voyage. Mais il traverse une passe délicate, qui l'a conduit il y a peu à se séparer de son entraîneur de toujours, Frédéric Fontang. Avec pour seule expérience en Coupe Davis un simple sans enjeu face aux Pays-Bas - en barrages il y a deux ans - Jérémy Chardy pourrait être une alternative à Michael Llodra en double. Finaliste en tandem à Dubaï cette semaine au côté de Feliciano Lopez, le Béarnais paraît tout indiqué pour suppléer le Parisien, désormais pressenti pour jouer le simples à l'instar de Gilles Simon.