Gasquet a craqué

  • A
  • A
Gasquet a craqué
@ Reuters
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - Le Français a perdu contre Murray au 1er tour (6-4, 7-6, 4-6, 2-6, 1-6).

ROLAND-GARROS - Le Français a perdu contre Murray au 1er tour (6-4, 7-6[5], 4-6, 2-6, 1-6).Ha si les matches des tournois du Grand Chelem se jouaient en deux sets gagnants... Richard Gasquet aurait, peut-être, déjà accroché une finale. Lundi, pour sa première apparition à Roland-Garros depuis 2007, le Français a montré pourquoi, plus jeune, tous les spécialistes le prédestinaient à la place de n°1 mondiale. Andy Murray a dû s'accrocher comme un beau diable pour ne pas être réduit au rang de faire-valoir. Malheureusement pour lui, «Richie» n'avait pas plus de deux heures d'autonomie, lundi, sur un court Suzanne-Lenglen ravi de saluer le retour du Français à Paris. Mais après avoir empoché les deux premiers sets (6-4, 7-6) en distillant la balle où bon lui semblait avec une aisance déconcertante, le Biterrois a vu au fil des jeux resurgir les affres d'une défaite en cinq manches concédée dans le même schéma contre l'Ecossais il y a deux ans à Wimbledon. J'ai eu un énorme coup de barre, vraiment je n'en pouvais plus. J'aurais aimé avoir un jour de repos supplémentaire et commencer mardi, j'en avais fait la demande. Je pense que ça aurait pu faire la différence. Mais Murray est un grand joueur, l'un des plus gros combattants du circuit", concédait-il plus tard. Les 2h42 nécessaires pour mettre à terre Fernando Verdasco samedi en finale du tournoi de Nice était de trop au moment de conclure devant Murray. Ses grimaces à l'entame du troisième set en disaient long sur ses difficultés grandissantes à bien se déplacer. Pourtant, lorsqu'il parvenait à prendre le service du Britannique pour mener 3-2, on se demandait si l'ancien Top 10 n'allait pas réussir à surmonter ses douleurs. Pourtant l'Héraultais allait céder pour la première fois de l'après-midi sa mise en jeu (3-3). La machine s'enrayait alors sérieusement lorsqu'il perdait dans la foulée ses deux mises en jeu suivantes, et avec le troisième set (4-6).Écoutez Richard Gasquet au micro de Christophe Lamarre :Les deux dernières manches, malgré le courage du Français, étaient à sens unique, Murray ayant bien compris que distribuer la balle dans les limites du court lui suffisait pour récolter les points et les jeux (2-6, 1-6). Une fois encore, Gasquet était vaincu par son physique dans une levée du Grand Chelem mais, cette fois plus que d'habitude, il présentait des circonstances atténuantes.Relancé ces deux quinze derniers jours, deux titres qui lui ont permis de faire un bond de la 86e à la 45e place mondiale, le Tricolore est sur les rails d'un retour au plus haut niveau, lui qui siégea au septième rang de l'ATP en juillet 2007. Il a aussi retrouvé l'envie de jouer et de se battre, un an après son affaire de dopage dont il a gardé une cicatrice. "Je suis heureux d'avoir rejoué à Roland-Garros. J'ai passé des moments difficiles et je suis vraiment content d'être là où j'en suis aujourd'hui", concluait-il au moment de quitter le court.