Gasol propulse les Lakers

  • A
  • A
Gasol propulse les Lakers
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Avec 29 points et 9 rebonds, l'Espagnol permet aux Lakers de mener 2-0.

NBA - Avec 29 points et 9 rebonds, l'Espagnol permet aux Lakers de mener 2-0.LA Lakers-Phoenix 124-112Les Lakers mènent 2-0. Prochain match, dimanche, à Phoenix.On y va tout droit! Comme à l'Est où les Celtics ont sans doute fait le plus dur en démarrant leur Finale de Conférence face au Magic par deux succès en Floride, les Lakers ont en effet pris une sérieuse option sur une troisième apparition consécutive en Finals NBA. Les Suns peuvent toujours se rassurer à l'idée de retrouver l'Arizona pour disputer les deux prochains matches à l'US Airways Center, une nouvelle confrontation au sommet entre Los Angeles et Boston, les deux franchises les plus titrées de l'histoire de la Ligue, semble d'ores et déjà de mise.Les Suns ont certes encore trois jours d'ici dimanche et une troisième manche, qu'ils sont évidemment dans l'obligation de gagner, pour trouver une réponse à l'insoluble équation posée par les Lakers en général et par le duo Kobe Bryant-Pau Gasol en particulier. Car cette fois, Kobe Bryant n'a même pas eu besoin d'affoler les compteurs pour faire valoir la suprématie californienne. Après ses 40 points passés en ouverture de la série et six matches consécutifs à plus de 30 points, le MVP des dernières Finales NBA a ainsi pu se contenter de 21 points et 13 passes. Comme attendu, les Lakers ont en effet pu voir les choses en grand."Ils vont probablement continuer à être toujours aussi grand lors des prochains matches et avoir l'avantage de taille." avait lâché, non sans humour, Steve Nash, à l'issue de la première manche. Une fois encore, le meneur canadien avait vu juste. Et si Lamar Odom n'a pas renouvelé sa performance inaugurale - l'ancien Clipper compilant 17 points-11 rebonds contre 19 points-19 rebonds, lundi - le sixième homme de luxe n'en a pas moins tenu la dragée haute à un Amare Stoudemire pourtant particulièrement motivé après avoir qualifié le précédent match d'Odom de «chanceux», mais qui finit à 18 points-6 rebonds. Surtout, alors que Robin Lopez ne faisait pas mieux que 7 points-6 rebonds et que Channing Frye terminait fanny à 0 sur 5 aux tirs, le tandem Pau Gasol-Andrew Bynum a assis sa domination.Nash: "trouver un moyen de les ralentir."Toujours gêné par sa douleur au genou, Bynum n'a pourtant eu droit qu'à 18 minutes de jeu, le temps d'être reçu 5 sur 5 aux tirs pour 13 points et 8 rebonds, mais c'était déjà plus que lors de ces trois derniers matches compilés... Quant à Gasol, l'Espagnol a été le principal artisan du succès californien. Car c'est bien lui qui a fait la décision dans la dernière ligne droite, y inscrivant en effet 14 de ses 29 points et ruinant ainsi les efforts des hommes d'Alvin Gentry. Après avoir accusé jusqu'à 16 points de débours, les Californiens démarrant notamment pied au plancher pour terminer le premier quart avec 12 points d'avance, les Suns avaient en effet su réagir au retour des vestiaires pour revenir à 90-90 avant d'attaquer le dernier quart.La faute à Pau Gasol, donc. Mais également à une défense de Phoenix incapable de contenir le jeu en triangle des Californiens malgré les prises à deux répétées sur Kobe Bryant, l'arrière californien n'ayant en effet aucun mal à trouver des partenaires ouverts. Comme en attestent ses 13 passes décisives et le 58% de réussite collective des champions en titre avec notamment 18 points à 6 sur 8 de Ron Artest... Aussi Jason Richardson et Grant Hill pouvaient bien signer 27 et 23 points, chacun à 10 sur 17 aux tirs, et Steve Nash compilé un nouveau double-double avec 11 points et 15 passes, il en aurait encore fallu plus pour compenser les largesses défensives. Le meneur canadien ne s'y trompait d'ailleurs pas. "Cette fois encore, on a plutôt été bien en attaque et on a marqué suffisamment de points ce soir. Mais comme ils sont capables d'inscrire 120 points et plus à ce jeu, il faudrait en marquer encore plus. Si on veut les battre, il faut vraiment trouver un moyen de les ralentir." Mais comment?