Gardez la même conduite

  • A
  • A
Gardez la même conduite
Partagez sur :

Très bien entrés dans le Mondial face aux Tunisiens, les Français retrouvent dimanche à Kristianstad une autre équipe africaine, l'Egypte, à l'occasion de la deuxième journée du groupe A. Contre un adversaire qui mettra sans doute aussi beaucoup d'engagement physique, les Experts vont devoir faire preuve du même sérieux pour éviter de se compliquer la tâche. Une rencontre que disputera Nikola Karabatic, non suspendu après son carton rouge, mais aussi certainement Michaël Guigou.

Très bien entrés dans le Mondial face aux Tunisiens, les Français retrouvent dimanche à Kristianstad une autre équipe africaine, l'Egypte, à l'occasion de la deuxième journée du groupe A. Contre un adversaire qui mettra sans doute aussi beaucoup d'engagement physique, les Experts vont devoir faire preuve du même sérieux pour éviter de se compliquer la tâche. Une rencontre que disputera Nikola Karabatic, non suspendu après son carton rouge, mais aussi certainement Michaël Guigou. Après le champion d'Afrique, place au vice-champion. Deux jours après avoir maitrisé la Tunisie (32-19), l'équipe de France affronte l'Egypte dimanche avec l'objectif de confirmer sa belle entame dans ce Mondial 2011. Une rencontre pour laquelle les Experts seront encore largement favoris mais pour laquelle ils devront afficher le même sérieux que face aux Tunisiens. Après avoir visionné le premier match des Egyptiens samedi matin, Claude Onesta en a conclu que "les Allemands (vainqueurs 30-25, ndlr) les ont bien joués." L'écart de cinq buts, même si l'Allemagne n'a jamais été vraiment inquiétée, indique néanmoins le danger. Pour ne pas courir le risque d'une déconvenue, les Bleus auront intérêt à imposer assez vite leur supériorité. "Leur jeu ressemble à celui de la Tunisie avec plus d'activité défensive, prévient le sélectionneur. Ils sont plus compacts et alignés. Si on va les défier trop directement, comme on l'a fait dans le premier quart d'heure de notre premier match alors ils sont capables de perturber notre jeu d'attaque. On doit être capable de créer des points de combats pour s'ouvrir des espaces." En stage depuis plus de deux mois, grâce à un calendrier qui a permis de mettre entre parenthèses leur championnat national, les Egyptiens sont prêts à en découdre, plus en tout cas que les pauvres Tunisiens, complètement dépassés par la crise qui secoue leur pays. Onesta: "Guigou a besoin d'y être" Pour ce deuxième match, que Xavier Barachet attend "encore rugueux", les Français pourront compter sur tout le monde. Un temps inquiété par une éventuelle suspension suite à son carton rouge, Nikola Karabatic, pour qui les arbitres avaient dans un premier temps stipulé qu'ils feraient un rapport complémentaire avant de se rétracter, sera bien là pour mener le jeu de l'équipe de France. Quant à Michaël Guigou, seulement entré pour tirer, et marquer, quatre penalties vendredi soir, Claude Onesta a l'intention de le relancer. "On va le mettre, nous a-t-il expliqué. Il a besoin d'y être pour entrer dans la compétition." Indisponible depuis un mois et demi suite à son intervention chirurgicale au genou gauche, l'ailier de Montpellier va retrouver du temps de jeu. Mais rien ne dit que Samuel Honrubia, son partenaire en club, ne cède pour l'instant une place de titulaire qu'il a bien défendue contre les Tunisiens. Pour le reste, le sélectionneur des Bleus, satisfait de sa troupe jusque-là, espère qu'il aura l'opportunité de faire tourner son effectif dimanche, puis lundi face au Bahreïn. Les gros matches pour la suprématie du groupe A, contre l'Allemagne et l'Espagne, nécessiteront évidemment que toutes les forces soient réunies pour se mettre en position de force à l'attaque du tour principal.