Garde: "Tourné vers l'efficacité"

  • A
  • A
Garde: "Tourné vers l'efficacité"
Partagez sur :

Rémi Garde a été nommé directeur technique de l'Olympique Lyonnais mercredi lors d'une conférence de presse. Un contrat d'un an renouvelable a été offert au technicien âgé de 45 ans qui entend s'appuyer sur les jeunes pousses pour replacer l'OL sur le devant de la scène. Et le club rhodanien de changer d'ère en décidant de s'appuyer sur la formation pour faire des économies.

Rémi Garde a été nommé directeur technique de l'Olympique Lyonnais mercredi lors d'une conférence de presse. Un contrat d'un an renouvelable a été offert au technicien âgé de 45 ans qui entend s'appuyer sur les jeunes pousses pour replacer l'OL sur le devant de la scène. Et le club rhodanien de changer d'ère en décidant de s'appuyer sur la formation pour faire des économies. Claude Puel débarqué lundi soir, son successeur a été présenté ce mercredi à la presse. Dans les locaux d'OLTV, Jean-Michel Aulas, accompagné de son bras droit Bernard Lacombe, a donné du galon à celui qui a d'abord occupé le poste de cadre technique à partir de 2003 avant de prendre les rênes du centre de formation de l'Olympique Lyonnais la saison dernière, Rémi Garde. Un technicien qui, faute de diplôme, disposera du statut de directeur technique du club rhodanien après avoir paraphé un contrat d'un an renouvelable, Joël Bats servant de prête-nom à l'ancien joueur d'Arsenal. Une année durant laquelle Garde aura pour mission de "retrouver un certain nombre de valeurs propres au club", comme l'a expliqué Aulas. "On a réfléchi avec Bernard (Lacombe) à ce qui pouvait permettre de symboliser du mieux possible les valeurs maison. On a vécu au-dessus de nos moyens, on s'était donné des moyens complémentaires, extrêmement importants, alors que le centre de formation pouvait se sentir frustré par rapport à cette politique élitiste. Essayons de se reposer sur les valeurs maison, de performance à tous les niveaux." Le Lyon nouveau est donc arrivé, accompagné d'une nouvelle stratégie claire: miser sur les jeunes du club et arrêter les dépenses à outrance. Une manière de "se préparer au fair-play financier", comme l'a précisé l'homme fort de l'OL. La page des transferts à plus de 20 millions d'euros (Lisandro en 2009, Gourcuff en 2010) est donc tournée entre Rhône et Saône. A l'heure où le PSG est parti pour investir à grands frais, l'OL opère lui un changement de cap marqué par une sagesse commandée par la nécessité d'afficher des finances saines. Aulas entend ainsi "baisser le niveau de vie du club" et "ajuster les recettes aux dépenses sur une longue période du fait du retard apporté à la construction du stade". Dans ces conditions, la nomination de Rémi Garde, déjà au club et peu coûteux, apparait logique. "Sans aucune hésitation, à l'unanimité, on s'est tourné vers Rémi Garde. Des liens d'affection mais surtout de confiance existent. C'est un garçon intelligent, fidèle, qui aime le beau jeu. Il n'a pas fallu des heures de réflexion", a ainsi confié "JMA". Objectif podium Le 13e entraîneur de l'ère Aulas aura donc la lourde tâche de redonner un visage humain à un club souvent présenté comme une froide multinationale tout en répondant à des objectifs forcément élevés. "Je suis très heureux et très fier d'accepter ce challenge. La tâche est difficile mais beaucoup de points m'ont porté à prendre cette décision avec enthousiasme. La décision a été assez rapide à partir du moment où j'ai eu la proposition. C'est une grande joie et c'est avec beaucoup de confiance que j'ai pris cette décision", a indiqué le 25e entraîneur de l'histoire de l'OL, dont l'objectif sera de positionner le club sur le podium de la Ligue 1 pour la 14e année consécutive. "Je suis quelqu'un d'ambitieux. J'aime le beau jeu, le spectacle mais je suis aussi réaliste et tourné vers l'efficacité. Le très haut niveau exige de jumeler beau jeu et efficacité sinon on ne dure pas." Reste à savoir avec quel effectif Garde goûtera à sa première expérience d'entraîneur. "Les jeunes, c'est bien, mais il faut qu'ils soient encadrés. L'état d'esprit des cadres sera très important", a assuré l'ancien Gunner, donnant le statut de cadres aux "joueurs importants, les internationaux français, Lisandro, Bafé Gomis" et rappelant son envie de compter sur Gourcuff, "un grand joueur qui peut certainement donner plus que ce qu'il a donné l'an dernier". Aulas, lui, a fait savoir que l'OL allait "revenir à un effectif concentré" et annoncé le départ de quatre joueurs, "ce qui ne veut pas dire qu'on ne recrutera pas". "Les joueurs majeurs que Rémi souhaite conserver seront conservés. Il faudra trouver le juste milieu car on a, parfois, eu trop de joueurs confirmés par rapport aux jeunes talents", a précisé l'entrepreneur, rappelant son envie de réduire la masse salariale "de manière sensible". Charge aux espoirs lyonnais d'exprimer leur potentiel, au risque de transformer les débuts de Garde dans le rôle d'entraîneur en une bien mauvaise expérience...