Garde: "Le groupe est solide"

  • A
  • A
Garde: "Le groupe est solide"
Partagez sur :

Lyon n'a plus le droit à l'erreur en Ligue des champions. La réception de l'Ajax Amsterdam, mardi soir à Gerland, est primordiale pour décrocher la deuxième place du groupe D, derrière le Real Madrid. Malgré le revers subi vendredi dernier face à Rennes en Ligue 1 (1-2), Rémi Garde, s'il se méfie de la formation néerlandaise, garde confiance en ses hommes.

Lyon n'a plus le droit à l'erreur en Ligue des champions. La réception de l'Ajax Amsterdam, mardi soir à Gerland, est primordiale pour décrocher la deuxième place du groupe D, derrière le Real Madrid. Malgré le revers subi vendredi dernier face à Rennes en Ligue 1 (1-2), Rémi Garde, s'il se méfie de la formation néerlandaise, garde confiance en ses hommes. Quelles sont les nouvelles des blessés ? Maxime Gonalons est encore possible pour demain soir. Le dernier entraînement nous donnera des indications. Comme souvent, c'est lorsqu'il n'est pas là, comme contre Rennes, qu'on se rend compte qu'il est une pièce importante. Quels sont les enseignements à retenir du match aller contre l'Ajax (0-0) ? On a eu la confirmation de ce qu'on avait observé. C'est une équipe très joueuse qui aime avoir le ballon, trouver des décalages dans les 30 derniers mètres. Même contre Madrid, ils ont eu la possession. C'est une caractéristique très importante de cette équipe. En partant du principe que nous devons gagner, la récupération du ballon et l'organisation défensive seront très importantes demain. Que vous inspire ce match-couperet ? Il n'est pas plus délicat à préparer, il est très excitant à jouer, très important. On a envie de rebondir en changeant de compétition. On a la chance d'avoir encore notre destin entre nos mains. A l'image de certains de nos matches cette saison, on va essayer d'élever notre niveau de jeu. "Nous ne sommes pas sans repères ni explications" Que signifierait le fait d'être reversé en la Ligue Europa pour l'OL ? Ce serait un coup d'arrêt par rapport à toutes ces qualifications successives. Mais nous sommes dans une position qu'on pouvait prédire au tirage. Le Real est largement devant et puis l'Ajax et nous, on se bat pour la deuxième place. On parlera de l'Europa League après, si on est obligé de le faire. Avez-vous étudié les scenarios possibles et savez-vous comment départage-t-on deux équipes à égalité ? C'est une interrogation écrite ? (Sourire) J'ai effectivement étudié et compris que la meilleure solution était la victoire. En cas de nul, il faudrait espérer une large victoire du Real à Amsterdam et la même chose pour nous à Zagreb. Comment expliquez-vous les difficultés actuelles ? On est dans une période difficile, mais le groupe est solide. On a beaucoup donné au début de saison. On pense qu'on peut retrouver la force et l'envie qui étaient les nôtres en début de saison. Il n'y a pas de doute, au point de dire qu'on ne sait plus jouer au football. Contre Rennes, on a eu beaucoup d'opportunités, mais on a manqué de maîtrise. Nous ne sommes pas sans repères ni explications.