Garcia, si près de l'exploit

  • A
  • A
Garcia, si près de l'exploit
Partagez sur :

Caroline Garcia est passée tout près d'un exploit retentissant à Roland-Garros. Au deuxième tour, la Française de 17 ans a bousculé Maria Sharapova, au point de mener 6-3, 4-1, avant de s'écrouler au moment de conclure. La Russe a ensuite déroulé pour s'imposer en trois manches (3-6, 6-4, 6-0) et se qualifier pour le troisième tour. Dommage pour Garcia.

Caroline Garcia est passée tout près d'un exploit retentissant à Roland-Garros. Au deuxième tour, la Française de 17 ans a bousculé Maria Sharapova, au point de mener 6-3, 4-1, avant de s'écrouler au moment de conclure. La Russe a ensuite déroulé pour s'imposer en trois manches (3-6, 6-4, 6-0) et se qualifier pour le troisième tour. Pas de regret pour Garcia. La frustration est énorme, et c'est peu de le dire. Caroline Garcia se demandera longtemps comment elle a pu laisser échapper un match qu'elle maîtrisait magnifiquement devant Maria Sharapova. Qu'est-ce qui a déréglé une si belle machine qui écrasait la Russe, 6-3, 4-1 avant qu'un cataclysme ne la renverse ? Assurément un manque d'expérience du haut niveau que l'on n'a pas du tout vu dans la raquette de la jeune Tricolore durant plus d'une bonne heure. Ce qui aurait dû lui permettre de balayer sans sourciller la numéro 8 mondiale. Mais il était peut-être écrit qu'après l'élimination de Kim Clijsters en début d'après-midi, ce jeudi à Roland-Garros ne voulait pas d'un deuxième tremblement de terre dans la même journée. Le tennis féminin français a toutefois peut-être trouvé l'exemple à suivre. Contrairement à un certain nombre de ses compatriotes, Caroline Garcia n'est pas stressée en rentrant sur un court, même quand il s'agit du central de Roland-Garros pour son premier Roland-Garros. Combien de joueuses françaises auraient été intimidées par l'événement ? Pas la jeune Lyonnaise qui du haut de ses 17 ans et 7 mois, la benjamine du tournoi, s'est comportée en patronne face à Maria Sharapova lors du 2e tour du Majeur de la Porte d'Auteuil, malgré les 180 places qui séparent les deux jeunes au classement mondial. Le monde à l'envers, quoi. Plus d'informations à suivre