Gameiro retrouve de la voix

  • A
  • A
Gameiro retrouve de la voix
Partagez sur :

Une trop longue attente. Muet depuis la mi-octobre, Kevin Gameiro s'est accroché avant de retrouver le chemin des filets ce samedi à Sochaux (1-0). Un but important pour sa confiance et qui vient récompenser le travail et les appels incessants de l'international tricolore. Pour le PSG, c'est une aubaine puisque ce succès, combiné à la défaite de Montpellier, lui permet de retrouver les avant-postes.

Une trop longue attente. Muet depuis la mi-octobre, Kevin Gameiro s'est accroché avant de retrouver le chemin des filets ce samedi à Sochaux (1-0). Un but important pour sa confiance et qui vient récompenser le travail et les appels incessants de l'international tricolore. Pour le PSG, c'est une aubaine puisque ce succès, combiné à la défaite de Montpellier, lui permet de retrouver les avant-postes. Les poings serrés et un léger sourire aux lèvres, Kevin Gameiro jubile. Surtout intérieurement. C'est en effet sans réelle effusion que l'attaquant a fêté son but. Après avoir fixé Poujol, il a trompé Richert d'une frappe croisée pour un poteau rentrant. Un but plein d'audace qui ne ressemble pas à une frappe tentée par un attaquant en manque de confiance. Il faut dire que malgré 548 minutes de disette, Gameiro avoue ne pas avoir "baissé la tête". Bien lui en a pris. De fait, Antoine Kombouaré lui a maintenu sa confiance en le laissant dans son onze type, ce qui n'est pas négligeable. Sur les terrains, on a longtemps mis en exergue un manque de liant ou des choix de moins en moins judicieux d'un quatuor encore en quête de vrais repères. Sur le front de l'attaque, cela s'est traduit par des appels à la pelle d'un Gameiro pas toujours servi dans la profondeur, comme il l'aime tant. Une dépendance au collectif évidente conjuguée à une absence de réussite qui est venue y mêler son grain de sel, si bien que les critiques n'ont pas manqué. Cette pression nouvelle, l'ancien Lorientais a dû s'y faire. "J'ai dû connaître des périodes comme ça à Strasbourg ou Lorient, mais à Paris ce n'est pas la même chose", consent-il dans les colonnes du Parisien. Le soulagement de Gameiro Samedi, il a d'abord manqué la cible suite à une talonnade splendide d'un Pastore encore intermittent du spectacle avant de se faire plaisir tout seul en donnant la victoire au PSG. "C'est une très bonne soirée ! On a bien débuté et su marquer rapidement. Nous aurions pu inscrire d'autres buts, mais la victoire est au bout. C'est le principal", glisse le principal intéressé, qui s'est encore procuré plusieurs opportunités franches dans une rencontre où il aura frappé à 7 reprises, sur le site du club. Un soulagement pour un Kevin Gameiro qui vient tout de même de prouver qu'il avait « la caisse » pour tenir la pression. Pour s'imposer dans ce Paris Saint-Germain version Qatar, l'attaquant international devra quoiqu'il arrive continuer sa progression. Malgré ses 9 buts au compteur, il n'a en effet rien d'assuré. D'autant moins que les rumeurs de transfert ne manquent pas avec notamment l'arrivée possible de Carlos Tevez dès le mercato hivernal. Cela ne lui faciliterait effectivement pas la tâche. Mais on n'en est pas encore là...