Gameiro choisit... Lorient

  • A
  • A
Gameiro choisit... Lorient
Partagez sur :

Le feuilleton n'en finit pas de connaitre de nouveaux chapitres. De son envie d'Espagne aux tentations lilloises, Kévin Gameiro hésite et pourrait finalement choisir... Lorient. Rester en Bretagne jusqu'en juin prochain semble être redevenu une option non négligeable pour l'attaquant international qui se heurte au prix fixé par son club.

Le feuilleton n'en finit pas de connaitre de nouveaux chapitres. De son envie d'Espagne aux tentations lilloises, Kévin Gameiro hésite et pourrait finalement choisir... Lorient. Rester en Bretagne jusqu'en juin prochain semble être redevenu une option non négligeable pour l'attaquant international qui se heurte au prix fixé par son club. Attendre l'été pour mieux franchir le pas. Tel serait le choix trottant actuellement dans la tête de Kévin Gameiro. L'attaquant lorientais demeure jour après jour, rumeurs après rumeurs, l'attraction d'un mercato hexagonal bien pauvre. De l'approche de Bordeaux rapidement stoppée tant en raison de l'état des finances girondines que de leur situation sportive délicate, au forcing de Valence, l'ancien Strasbourgeois ne sait plus trop sur quel pied danser. D'autant que son club ne s'est pas résigné à le perdre. Encore moins à un prix ne répondant pas à ses attentes. Valence ne peut offrir plus de 7 millions Selon nos informations, Gameiro serait toujours désireux de rejoindre la Liga et Valence. Le club espagnol, actuel 4e du championnat et qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, possède de nombreux avantages, dont celui d'avoir entamé un nouveau cycle après les départs de Villa et Silva l'été dernier. Autour de jeunes joueurs comme Mata ou Hernandez, Unai Emery souhaite poursuivre le renouvellement de son effectif, encadré par les expérimentés Albelda, Vicente ou Miguel. Le recrutement d'Adil Rami, prêté à Lille jusqu'à la fin de la saison, entre dans cette optique. Seulement, les finances ne suivent pas forcément. Fortement endetté, le club ne peut se permettre de folies. Et Lorient exige toujours 12 millions d'euros pour laisser partir son meilleur buteur (8 buts en Ligue 1 cette saison). Valence ne pourrait en débourser que sept. D'abord convaincu de se rabattre sur le leader de Ligue 1, Lille, Kévin Gameiro aurait finalement d'avantage d'hésitations. Les dirigeants nordistes se sont mis d'accord avec leurs homologues sur le transfert mais l'ancien Strasbourgeois ne serait pas certain de la qualité du prochain effectif lillois. Une hésitation qui n'est pas sans rappeler l'épisode Gignac en 2007, l'attaquant lorientais s'étant même mis d'accord avec le Losc avant de filer à Toulouse. Gameiro serait ainsi échaudé par le départ de Rami et l'appétit de grands clubs pour Eden Hazard ou Gervinho. Au point qu'à force d'hésiter et de patienter, le joueur se serait finalement aperçu que rester en Bretagne n'était pas si mal. Au moins jusqu'à juin prochain, le temps d'observer si les offres estivales ne seront pas plus alléchantes...