Gameiro, avantage Paris ?

  • A
  • A
Gameiro, avantage Paris ?
Partagez sur :

Convoité depuis plusieurs semaines par le FC Valence et le Paris Saint-Germain, Kévin Gameiro semble parti pour rester en France, selon la presse espagnole. L'Equipe rapporte ce samedi que le PSG aurait formulé une offre de 11 millions d'euros pour l'attaquant lorientais, qui n'aurait pas été acceptée par le club breton. Mais la fin du feuilleton se rapproche.

Convoité depuis plusieurs semaines par le FC Valence et le Paris Saint-Germain, Kévin Gameiro semble parti pour rester en France, selon la presse espagnole. L'Equipe rapporte ce samedi que le PSG aurait formulé une offre de 11 millions d'euros pour l'attaquant lorientais, qui n'aurait pas été acceptée par le club breton. Mais la fin du feuilleton se rapproche. Le dénouement approche pour Kévin Gameiro. Selon toute vraisemblance, l'attaquant lorientais connaîtra dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures, sa prochaine destination. Et il semblerait que le PSG tienne désormais la corde dans le dossier. Pourtant, Valence n'aurait pas totalement abandonné le combat. Si vendredi le président Manuel Llorente affirmait que son club "ne paiera pas 12 millions d'euros" pour le 2e meilleur buteur de Ligue 1 (22 buts), SuperDeporte, le journal local, rapporte ce samedi que les deux clubs se seraient mis d'accord pour un transfert à hauteur de 10 millions d'euros, mais que Gameiro, qui faisait de Valence sa priorité depuis de longs mois, aurait finalement choisi de rallier Paris. En France, L'Equipe affirme même que le club de la capitale aurait transmis une offre chiffrée à 11 millions d'euros au FCL. Si la somme semble élevée pour un joueur dont le contrat s'achève en 2012, le président breton Loïc Féry ne l'aurait pas acceptée. Les négociations devraient donc se poursuivre pour laisser à Gameiro le temps de la réflexion. Si le PSG, contrairement à Valence, ne disputera pas la Ligue des champions, ce choix apparaît le plus sage pour le joueur de 24 ans, encore tout jeune international (5 sélections, 1 but), et qui aurait ainsi le temps de grandir dans un contexte plus favorable. C'est en tout cas l'avis de Laurent Blanc, interrogé sur le sujet vendredi. A sa façon, en vue de l'Euro 2012, il conseille à son attaquant d'opter pour Paris. "Kévin a le choix et la possibilité de partir de Lorient, à lui de voir si c'est pour un grand club français ou à l'étranger. Je ne peux pas faire le choix à sa place. Un grand club français, si mes informations sont bonnes, ce n'est pas inintéressant. Mais il doit voir s'il se sent prêt pour l'étranger. Ce n'est pas évident, notamment en termes de réputation, pour un joueur offensif. Il n y a pas de cadeau si vous ne marquez pas pendant trois mois..."