Galles se régale

  • A
  • A
Galles se régale
Partagez sur :

C'est avec un effectif largement remanié que le pays de Galles a disposé de la Namibie, ce lundi, pour sa troisième sortie dans le Mondial 2011. Logiquement, les hommes de Warren Gatland ont pris le point du bonus offensif, s'imposant 81-7 avec douze essais à l'appui. Une victoire contre les Fidji dimanche et la qualification pour les quarts de finale devrait être acquise au Poireau.

C'est avec un effectif largement remanié que le pays de Galles a disposé de la Namibie, ce lundi, pour sa troisième sortie dans le Mondial 2011. Logiquement, les hommes de Warren Gatland ont pris le point du bonus offensif, s'imposant 81-7 avec douze essais à l'appui. Une victoire contre les Fidji dimanche et la qualification pour les quarts de finale devrait être acquise au Poireau. Comme en 2007, le Pays de Galles jouera donc un véritable huitième de finale contre les Fidji dimanche prochain. Le scénario était écrit d'avance ou presque. Battu d'un rien certes mais battu tout de même par l'Afrique du Sud (17-16), le XV du Poireau devait dominer ensuite les Samoa (17-10) et surclasser la Namibie (81-7) pour jouer sa place en quarts contre l'autre représentant du Pacifique de la poule. Des Fidji qui quatre ans plus tôt à Nantes avaient joué un bien mauvais tour aux Dragons. Méfiance donc... Méfiance car au-delà de ce précédent douloureux, les Gallois n'ont pas encore donné leur pleine mesure dans cette Coupe du monde. Malgré leur résistance aux Boks, les joueurs de Warren Gatland sont parfois apparus poussifs et sans inspiration - un constat renouvelé ce lundi contre la Namibie. Car si les Britanniques ont eu tôt fait d'écraser leurs adversaires, menant 22-0 après 18 minutes de jeu au Stadium Taranaki, grâce à Sc. Williams (9e), Brew (15e) et Faletau (18e), leur relâchement dans la seconde moitié de la première période a quelque peu terni le festival offensif attendu et finalement accompli. Une demi-heure durant le Pays de Galles est ainsi resté muet, jusqu'à ce qu'un nouvel essai de Sc. Williams ne relance la machine (47e). Jenkins (51e), North, deux fois (61e et 65e), Davies 62e), Sc. Williams encore (72e), L. Williams (75e), Byrne (77e) et A.W. Jones (80e) vont ensuite donner du corps à un succès on ne peut plus logique, tout juste nuancé par cet essai méritant de Koll, pour l'honneur (36-7, 54e). Au final, le Poireau s'impose 81-7, avec pas moins de 12 essais inscrits et 18 points au crédit d'un Stephen Jones devenu à cette occasion le plus capé des internationaux gallois (101 sélections). Quatre jours après avoir essuyé la déferlante sud-africaine (87-0), les amateurs namibiens quittent la compétition les jambes lourdes et les valises pleines, lestés par les 266 points encaissés successivement devant les Fidji, les Samoa, les Springboks et un XV du Poireau qui occupe ce lundi la deuxième place de la poule D, avec les Samoa aux trousses. Dimanche face aux Fidji, le XV du Poireau sera maître de son destin. Comme en 2007...