Galles, joue-la comme les Blacks

  • A
  • A
Galles, joue-la comme les Blacks
Partagez sur :

Le pays de Galles n'a pas fait de détail, dimanche, face aux Fidji. Le XV du Poireau a littéralement balayé le pays du Pacifique, 66-0, inscrivant neuf essais au total, pour un récital de rugby offensif dans le cadre de la poule D. Impressionnants de vitesse et de mouvement, les Gallois se qualifient pour les quarts de finale où ils affronteront vraisemblablement l'Irlande. Avec une belle carte à jouer.

Le pays de Galles n'a pas fait de détail, dimanche, face aux Fidji. Le XV du Poireau a littéralement balayé le pays du Pacifique, 66-0, inscrivant neuf essais au total, pour un récital de rugby offensif dans le cadre de la poule D. Impressionnants de vitesse et de mouvement, les Gallois se qualifient pour les quarts de finale où ils affronteront vraisemblablement l'Irlande. Avec une belle carte à jouer. Il leur fallait un point pour se qualifier pour les quarts de finales, les Gallois en auront passés 66 aux Fidji. Du stade Waikato, le Pays de Galles sera reparti avec de belles certitudes, et surtout un nouveau statut de trouble-fête potentiel. Tout cela au terme d'une démonstration de jeu en mouvement en forme de correction infligée à une bien triste équipe des îles Fidji (66-0). Warrebn Gatland, pour ce dernier match de poules, avait pourtant fait tourner son effectif, donnant leur chance aux jeunes pousses galloises, notamment au niveau de la charnière où Rhys Priestland et Mike Phillips étaient associés. Face à un XV du Poireau rajeuni et plus joueur que jamais, les Fidji n'auront pas fait illusion bien longtemps. Jamsi, dans cette renconter à sesn unique, les hommes deSam Domoni ne se seront rapprochés du niveau de leurs glorieux anciens, qui s'étaient qyualifiés il y a quatre ans auterme d'un dernier match de poules absolument prodigieux, remporté 38-34 face... au Pays de Galles. Dès la 7e minute, Jamie Roberts ouvre le compteur d'essais, mettant son pays sur la voie d'une retentissante revanche. A la pause, les Gallois mènent déjà 31-0 et ont mis en exergue les immenses lacunes défensives des Iliens. L'affaire est entendue avec le point de bonus offensif déjà assuré. L'adversaire de Galles est prévenu Un scénario imprévu, qui se répètera tout au long d'une seconde période où les passes et les décalages s'enchaînent, tant et plus. Qu'on se le dise : ce Pays de Galles-là apparaît à ce jour comme la seule Nation européenne capable d'envoyer du jeu aux quatre coins du terrain. Et ce n'est pas la prestation française face aux Tonga, et à un degré moindre celle de l'Angleterre face à l'Ecosse, qui inverseront cette impression. Par la suite, les Gallois enchaînent les essais, neuf au total, dont un doublé pour Roberts (7e, 50e). Un festival. Et dire que Shane Williams, Stephen Jones ou Scott Williams étaient sur le banc! Warren Gatland pourra tirer des enseignements de cette humiliation infligée à des Fidjiens méconnaissables avant d'affronter soit l'Irlande, soit l'Australie en quarts de finale. Quel que soit l'adversaire, nul doute qu'il redoute aujourd'hui la confrontation qui s'annonce. Les Fidjiens, quant à eux, rentrent à la maison la queue entre les jambes, avec une seule victoire au compteur, face à la Namibie.