Galles fait un grand pas

  • A
  • A
Galles fait un grand pas
Partagez sur :

En dominant les Samoa 17 à 10 dimanche après leur défaite inaugurale face aux Sud-Africains, les Gallois ont peut-être fait un pas décisif vers la qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde au sein d'une poule D toujours dominée par les Springboks. En tête à la mi-temps, les Samoans peuvent quant à eux éprouver quelques regrets.

En dominant les Samoa 17 à 10 dimanche après leur défaite inaugurale face aux Sud-Africains, les Gallois ont peut-être fait un pas décisif vers la qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde au sein d'une poule D toujours dominée par les Springboks. En tête à la mi-temps, les Samoans peuvent quant à eux éprouver quelques regrets. Cela ressemblait à s'y méprendre à un huitième de finale de Coupe du monde. Car derrière les tenants du titre sud-africains, le deuxième billet pour les quarts semblait devoir trouver preneur dimanche à Hamilton, entre des Gallois malheureux en ouverture face aux Springboks (16-17) et des Samoans qui n'avaient eux fait qu'une bouchée de la Namibie (49-12). Autant dire, sans sous-estimer les Fidji, que le résultat de cette rencontre du Groupe D allait s'avérer plus que décisif pour la suite de la compétition. Une compétition où les Samoa ne s'étaient jamais inclinés face aux Gallois, en deux confrontations, mais qui ont dû pour la première fois baisser pavillon devant le XV du Poireau, à l'issue d'un duel intense (10-17). Dominateurs, les Gallois ont pourtant dû patienter jusqu'à la 67e minute de jeu et un essai signé Shane Williams pour faire la différence. Car si James Hook ouvrait la marque sur une pénalité en début de match (3-0, 10e), le premier essai de la rencontre était bien l'oeuvre d'un Samoan, Anthony Perenise, en toute fin de première mi-temps (8-6). Un avantage qui n'allait pas tenir après le repos, la faute à deux pénalités de Rys Priestland (43e, 66e), avant l'essai en contre du feu-follet gallois (17-10, 67e). Une belle récompense pour les hommes de Warren Gatland avant de rencontrer la Namibie et les Fidji, alors que les Samoans, toujours deuxièmes, doivent encore défier l'Afrique du Sud. Autant dire que cette place de dauphin ne tient plus qu'à un fil...