Gallas dans l'incertitude

  • A
  • A
Gallas dans l'incertitude
@ Reuters
Partagez sur :

BLEUS - Blessé, le Français pourrait manquer le prochain match amical face à l'Espagne.

BLEUS - Blessé, le Français pourrait manquer le prochain match amical face à l'Espagne. Au rythme où vont les choses, c'est bientôt une équipe très remodelée que les Bleus seront contraints de présenter au moment de défier l'Espagne le 3 mars à Saint-Denis. Aux forfaits déjà connus d'Eric Abidal et d'André-Pierre Gignac, tous deux ralentis par leurs adducteurs, pourrait s'ajouter celui de William Gallas. Le défenseur d'Arsenal souffre d'une blessure au mollet sur laquelle le staff médical des Gunners ne s'est pas encore trop étendu. Si la durée exacte de l'indisponibilité de Gallas n'a pas été communiquée, une chose est presque sûre, l'ex-Marseillais ne rejouera plus en février. "Il manquera le match de Sunderland (samedi) et je ne pense pas qu'il jouera celui de Stoke (le 27 février", a prévenu Arsène Wenger mardi lors de la conférence de presse d'avant Porto-Arsenal, huitième de finale aller de Ligue des Champions. Selon le site internet du club anglais, le défenseur français pourrait être absent "plusieurs semaines." Dans ce cas, peut-on imaginer Gallas rétabli pour le prochain match des Bleus dans deux semaines ? Et est-ce que les Gunners seraient prêts à libérer leur joueur à peine remis et donc pas à l'abri d'une rechute ? Pour Raymond Domenech, cette rencontre de gala contre l'Espagne, bien qu'importante à trois mois de la Coupe du monde, risque de vite lui devenir un casse-tête. Si Gallas venait à renoncer à son tour, c'est toute sa charnière centrale qui se retrouverait sur le flanc. Mais dans l'urgence, le sélectionneur des Bleus serait peut-être bien obligé d'ouvrir les portes de l'équipe à de nouveaux joueurs, voire à des revenants. On pense notamment à Mickaël Ciani, Philippe Mexès et Adil Rami. Ce qui n'est peut-être pas une mauvaise nouvelle.