Freire tout terrain

  • A
  • A
Freire tout terrain
Partagez sur :

Oscar Freire a remporté jeudi la deuxième étape du Tour de Romandie. Plutôt à l'aise dans les ascensions, l'Espagnol a réglé le sprint du peloton. En difficulté tout au long de la journée, le Suisse Grégory Rast est tout de même parvenu à conserver le maillot jaune de leader.

Oscar Freire a remporté jeudi la deuxième étape du Tour de Romandie. Plutôt à l'aise dans les ascensions, l'Espagnol a réglé le sprint du peloton. En difficulté tout au long de la journée, le Suisse Grégory Rast est tout de même parvenu à conserver le maillot jaune de leader.Après une première étape tronquée de moitié à cause des conditions météorologiques, le Tour de Romandie reprenait son cours normal jeudi avec la double boucle de la Chaux-de-Fonds, longue de 161,5 kilomètres. A priori, le parcours au profil montagneux devait permettre aux grimpeurs de se mettre en avant. Mais comme hier, l'arrivée fut somme toute inhabituelle. Dés les premiers kilomètres, les Tricolores pointent le bout de leur nez. Au kilomètre 22, Mathieu Sprick et Florent Brard s'extraient du peloton. Les deux hommes comptent jusqu'à six minutes d'avance au kilomètre 60, mais l'équipe Astana, chargée de veiller au maillot jaune de Grégory Rast, met fin à leurs espoirs à 18 km du but.La Silence-Lotto à l'attaqueC'est dans la dernière ascension, le Commual de la Sagne classé en deuxième catégorie, que les attaques se multiplient. Et à ce jeu, les coureurs de la Silence-Lotto, Philippe Gilbert et Cadel Evans se montrent les plus malins. Les deux coéquipiers, en désaccord durant la Flèche Wallonne, retrouvent leur cohésion pour tenter de creuser l'écart. Mais Alejandro Valverde et la Caisse d'Epargne ne l'entendent pas ainsi et permettent au peloton de recoller à quatre kilomètres de la ligne d'arrivée.Finalement, la victoire se joue au sprint. Le triple champion du monde, Oscar Freire, aux avant-postes dans la dernière ascension, ne trouve pas d'adversaire à sa hauteur et s'impose facilement devant le Tchèque Frantisek Rabon et le Kazakh de l'équipe Astana Assan Bazayev. Son partenaire Grégory Rast, bien que décroché dans les cols de la Tourne et du Commual de la Sagne, parvient à réintégrer les devants dans les derniers kilomètres pour conserver ainsi son maillot jaune de leader.