Fraser contrôlée positive

  • A
  • A
Fraser contrôlée positive
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - La championne du 100 m. a été contrôlée positive à l'oxycodone.

ATHLETISME - La championne du 100 m. a été contrôlée positive à l'oxycodone. Lever le doute. C'est ce que devra faire Shelly-Ann Fraser prochainement devant sa fédération quand elle expliquera en détails son contrôle positif le 23 mai dernier à Shanghai. Deuxième du 100 mètres (11"29) derrière l'Américaine Carmelita Jetter (11"09), la Jamaïcane avait, à cette occasion, usé de médicaments pour soigner une rage de dents. "Nous n'avons rien à cacher, et de ce fait, nous avons décidé de le faire connaître et de reconnaître qu'elle a été contrôlée positive," a déclaré Bruce James, le président de son club d'athlétisme (MVP). La championne olympique et du monde en titre a été contrôlée positive à l'oxycodone, selon la fédération internationale (IAAF), "qui n'est pas un médicament qui permet d'améliorer les performances", insiste James. La sprinteuse souffrait d'une rage de dents avant de se rendre à Shanghai pour la deuxième étape de la Diamond League. La douleur ayant persisté à son arrivée en Chine, Shelly-Ann Fraser a consulté des médecins qui lui ont prescrit des médicaments, pas suffisamment efficaces, toujours selon les dires de Bruce James. Ce qui a conduit sa pensionnaire à prendre de l'oxycodone qui lui a permis de participer à la course. La suite laisse toute de même à désirer et entretient le doute: "Selon Shelly, lors du contrôle anti-dopage, et bien qu'on lui ait répété plusieurs fois, elle a simplement oublié de mentionner la prise de ce complément." Les dirigeants de la fédération jamaïcaine devront donc apprécier la teneur de cet oubli. En juin 2009, Yohan Blake, Allodin Fothergill, Sheri-Ann Brooks, Marvin Anderson, Lanceford Spence et Chris Williams avaient été également contrôlés positifs lors des championnats nationaux. Seul le dernier s'était vu suspendre deux ans alors que ses cinq compatriotes avaient reçu un avertissement.