François Ribéry, "frère de"

  • A
  • A
François Ribéry, "frère de"
@ Maxppp
Partagez sur :

FOOTBALL - François Ribéry évolue désormais en Division d'honneur, au Touquet.

FOOTBALL - François Ribéry évolue désormais en Division d'honneur, au Touquet. Le Real Madrid, Barcelone, Manchester United, Chelsea, c'est la liste, officieuse, des clubs qui se sont positionnés pour enrôler Franck Ribéry en juin prochain. Le Touquet, c'est le club qui a enrôlé François Ribéry en janvier dernier. Au chômage depuis la rétrogradation de Calais en CFA2, en fin de saison dernière, le frère cadet de Franck, 23 ans, a effectué des essais à Créteil et à Croix-de-Savoie, en National. Sans succès. Alors, pour garder la forme, François a signé au Touquet Athletic Club, qui évolue en Division d'honneur. "Six mois que je ne jouais pas en ballon, que je ne faisais que courir, ce n'était pas très évident, a-t-il expliqué, mercredi soir, dans Europe 1 Foot. Personnellement, je suis très content. Au fil des semaines qui passent, je me sens de mieux en mieux." Et François veut trouver dans le parcours de son frère un modèle. "J'ai envie de gagner mon argent par moi-même" "Ça me motive le parcours de Franck, reconnaît François. Ça me rassure. Je vois que des clubs n'ont pas voulu de mon frère (Franck avait également passé des tests infructueux à Caen et à Guingamp ndlr), et de voir ce qu'il est devenu, après, ça me donne envie. Mais, pour l'instant, j'essaie de retrouver mon niveau, en DH. Pour l'instant, je touche mon chômage, que j'avais à Calais. Et si je ne trouve pas de club, j'irais travailler." Drôle de grand écart pour un joueur dont le frère est l'un des footballeurs les plus rémunérés de la planète. "J'ai envie de gagner mon argent par moi-même. Si ça ne marche pas pour moi, je travaillerais de mon côté. Personne, au sein de notre famille, ne vit au crochet de Franck." Franck. Pour François, ce prénom revient inévitablement dans les conversations. "Mon frère a une très grande notoriété, il faut vivre avec malheureusement. Mais je le prends quand même du bon côté. Franck, il a beau joué devant 80 000 personnes, il n'aura pas la pression. Ce qui fait la force de mon frère, c'est son caractère, il joue dans un stade comme il joue dans un quartier. Pour un joueur de foot, il a le plus important : la confiance en soi." François, qui était présent lors de la dernière Coupe du monde, où "Francky" avait explosé, ne sait pas encore s'il fera le déplacement en Afrique du Sud. "La Coupe du monde en Allemagne, ça a été une bonne expérience pour nous." Mais avant de penser au Cap et à Franck, il faut penser à soi et au cap à tenir pour garder la forme avec Le Touquet. Avant de solliciter à nouveau un club de National.