François Hollande fait peur à la Ligue 1

  • A
  • A
François Hollande fait peur à la Ligue 1
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLITIQUE EN SHORT - Les agents de joueurs s'inquiètent de la taxe à 75% du nouveau président.

François Hollande est le nouveau président de la République. Ce changement inquiète déjà certains footballeurs. Préoccupés par le retour de la retraite à 60 ans ou par celui sur la réforme territoriale ? Pas vraiment… Non, les footeux, eux, sont visiblement très angoissés par la fameuse « taxe crampon » (qui prévoit d’imposer à 75% les salaires au-delà du million d’euros par an) qu’entend faire passer le nouveau président.

Aucun joueur n’a pris la parole après l’élection de François Hollande mais ce sont leurs agents qui s’en sont chargés. « Des joueurs m’ont appelé dès le résultat de l’élection pour me dire qu’il fallait se pencher sur leur avenir parce qu’ils n’envisagent pas d’être imposés à 75%, certains pensent déjà à partir », a prévenu sur RMC Christophe Hutteau, agent notamment de Mathieu Valbuena.

Pour rassurer ses protégés, ce businessman du foot évoque à demi-mot la possibilité d’une future cohabitation. « Je leur dis que la loi n’a pas été votée et qu’il faut attendre les législatives pour savoir s’il va pouvoir mettre en œuvre sa politique ». Si l’idée d’une victoire de l’UMP n’est pas écartée, elle semble tout de même peu probable. Et si la gauche obtient une majorité confortable à l’Assemblée, elle aura toutes les clés pour faire passer son programme.

Fourneyron très ferme sur le sujet

Il y a moins d’un mois, nous avions contacté Valérie Fourneyron, pressentie par beaucoup pour être la future ministre des Sports. Elle avait été très claire sur la « taxe crampon ». « Bien sûr, elle sera appliquée. Dans la première année de son mandat », avait même avancé la député-maire de Rouen.

Frédéric Guerra, lui aussi agent de joueurs de Ligue 1, a agité sur RMC le chiffon de l’exode des joueurs. « Il y aura très peu de joueurs étrangers qui viendront jouer en France. Ça risque d’affaiblir financièrement les clubs. Ça ne suffira pas aux joueurs de ne plus bénéficier que de 170 000 euros sur un million d’euros. Les clubs devront augmenter les salaires et je ne vois pas aujourd’hui quelle trésorerie leur permettra de le faire. Globalement, les portes à l’étranger sont ouvertes ».  Et si on perdait André-Pierre Gignac et Yoann Gourcuff ?