France-Luxembourg : retour au jeu

  • A
  • A
France-Luxembourg : retour au jeu
@ REUTERS
Partagez sur :

Après une semaine particulière, les Bleus jouent contre le Luxembourg vendredi soir. Retour au jeu.

Patrice Evra et Franck Ribéry ont fait leur retour cette semaine en équipe de France. Dans leurs sacs de sports, les deux "bad boys" ont ramené le syndrome de Knysna sur le devant de la scène et rouvert les plaies sud-africaines. Pourtant, vendredi on revient au jeu. Retour au schéma tactique. 4-4-2 ou 4-2-3-1. Une rentrée a priori tranquille contre le Luxembourg, 117e nation au classement FIFA. Mais la France devra gagner et soigner les formes pour commencer, enfin, à tourner la page. Quelles sont les clés du match ? Europe1.fr fait le point.

"Une solution, pas un problème". Autant prendre Patrice Evra au mot. Mercredi en conférence de presse, l’ancien capitaine des Bleus a rappelé qu’il veut désormais être "une solution, pas un problème". Laurent Blanc, lui, ne demande que ça. Et même si le Mondial sud-africain restera toujours une "cicatrice" pour les supporters tricolores, Patrice Evra et Franck Ribéry peuvent les aider à cacher un peu la plaie. Contre le Luxembourg, les deux bannis devraient être titulaires. Aucune faute ne leur sera tolérée. Ils devront se donner à 200%. Sinon…

Un test pour Gourcuff. Couvé jusque-là par Laurent Blanc alors qu'il est en difficulté depuis le Mondial, Yoann Gourcuff est prévenu : le temps passe, l'heure des bilans se rapproche. Si tous les regards seront tournés vers Patrice Evra et Franck Ribéry, Laurent Blanc devrait avoir un œil particulièrement avisé sur son ancien joueur à Bordeaux. Le sélectionneur l’a même directement averti : "il vit un moment difficile mais je crois en lui. Cela ne peut être éternel. Il y aura bientôt des bilans à faire en toute objectivité et aucun sentiment n'aura sa place". A bon entendeur...

Benzema, le nouveau grand ? Tous les spécialistes louent ses qualités sportives. Karim Benzema doit maintenant être à la hauteur de ces attentes. En difficulté à son arrivée au Real Madrid, la "Benz" a laissé passer l’orage pour mieux revenir. Depuis plusieurs semaines, il cartonne sous le maillot blanc des Merengue. En équipe de France, il a déjà inscrit quatre buts depuis l’ère de Laurent Blanc. Il doit confirmer son envol. Youri Djorkaeff voit en lui le successeur de Thierry Henry. L’ancien champion du monde lui a même glissé quelques conseils dans les colonnes de L’Equipe : "Karim est bien parti pour être le grand attaquant des Bleus. Quand il assumera encore plus son rôle, il le deviendra".

Creuser l’écart. Après leur faux-pas initial contre le Biélorussie (défaite 1-0 au Stade de France), les Bleus ont fait le plein avec trois victoires en trois matches, en Bosnie puis face à la Roumanie et contre le Luxembourg. L’équipe de France a l’occasion de creuser l’écart en tête de son groupe. Une victoire devrait leur donner un peu d’air avant un déplacement périlleux en Biélorussie, le 3 juin prochain.

Gonfler le goal-average. Après avoir dominé deux géants du football international (l’Angleterre et le Brésil), il serait tout de même inconcevable que les Bleus trébuchent contre les modestes Luxembourgeois. Attention tout de même au match piège. Ce déplacement dans le Grand Duché, c’est un peu comme un match de Coupe de France sur la pelouse d’un club amateur. Laurent Blanc le sait et l’a très bien rappelé cette semaine : "le Luxembourg, c'est un joueur devant les dix autres derrière". Il faudra donc faire sauter le verrou. Et vite de préférence pour aligner les buts et soigner le goal-average. Une statistique devrait rassurer les plus sceptiques d’entre vous : l’équipe de France a marqué 66 buts en 15 confrontations avec le Luxembourg, soit une moyenne de 4,4 buts par match.

Entre le retour des "mutins", le test pour Yoann Gourcuff et la volonté de faire un pas de plus vers l’Euro 2012, ce match, a priori sans enjeu, pourrait être beaucoup plus excitant que prévu. Samir Nasri a trouvé la conclusion : "le Luxembourg, c’est moins glamour mais plus important que l'Angleterre ou le Brésil".

L'équipe probable : Hugo Lloris - Bacary Sagna, Adil Rami, Philippe Mexès, Patrice Evra - Yoann Gourcuff, Yann M'vila - Franck Ribéry, Samir Nasri, Florent Malouda - Karim Benzema.