France-Etats-Unis: Les réactions

  • A
  • A
France-Etats-Unis: Les réactions
Partagez sur :

Voici les réactions des joueurs de l'équipe de France, suite à la victoire en amical face aux Etats-Unis (1-0) vendredi. Loïc Rémy: "On a eu des moments plus difficiles, en club comme en sélection, donc on profite. C'est vrai aussi que je suis en pleine forme, c'est important pour le bien de l'équipe. On a eu encore beaucoup de déchets dans le jeu, et la victoire ne reflète pas forcément tout ce qui s'est passé, mais pour nous c'est important de poursuivre cette série positive. Je ne vous cache pas que je préfèrerais être titulaire, mais il y en a aussi d'autres qui méritent de jouer, donc on accepte. Quand je suis amené à rentrer, je donne le meilleur. C'est une grande satisfaction pour nous tous de se dire qu'on engrange beaucoup de confiance avant l'Euro, on doit se servir de ce genre de matches pour ça. Il reste un match mardi contre la Belgique. Pour nous, c'est déjà très bien, ce qu'on a fait depuis que Blanc a pris les commandes." Karim Benzema: "C'était un bon match, contre une bonne équipe des Etats-Unis, malgré une première période difficile où on n'a pas fait les bons choix dans les derniers mètres. On a été bon dans l'impact physique, on s'est un peu plus lâché au retour des vestiaires et on a été récompensé par un but. C'était la première fois que j'étais associé à Gameiro, c'était un peu difficile mais c'est normal. A nous de travailler ça à l'entraînement, si on a la chance de rejouer ensemble. Jouer à deux devant ou seul, c'est pareil, même si j'ai plus eu l'habitude de cette deuxième option ces derniers temps. L'adversaire a fait un bon match. C'est bien de gagner pour la confiance. Comme tout le monde, je n'ai pas fait une bonne première période, mais ça a été beaucoup mieux ensuite. J'espère que contre la Belgique, je ferai un autre match." Mathieu Debuchy: "Je me suis senti bien. On n'a pas eu beaucoup d'occasions en première période, mais il fallait rester solidaire et pousser nos actions, c'est ce qu'on a réussi à faire après le repos. On a discuté à la pause, simplement, de ce qu'il fallait continuer et de ce qui n'allait pas. J'ai apporté ce que je sais faire, on verra par la suite. Dans l'ensemble, on a fait un bon match. On peut toujours faire mieux mais c'est positif, il y a la victoire au bout." Jérémy Mathieu: "Il fallait surtout que je m'enlève la pression du début de match. L'important, c'était de gagner mon premier duel et de donner un premier ballon à un coéquipier, parce qu'au début j'étais vraiment crispé. Au fil du match, je me suis senti mieux." Laurent Koscielny: "C'était un match difficile face à une telle équipe, solide défensivement et qui a des atouts devant. Il fallait faire le boulot derrière, c'est ce qu'on a fait puisqu'on n'a pas pris de but. On est sur le bon chemin. Le maillot de l'équipe de France n'est pas trop lourd à porter, on est dans un groupe et les novices comme moi s'y sentent bien. Maintenant, on a envie de prouver qu'on peut y rester. Offensivement, on a manqué un peu de mouvement et de justesse technique, à nous d'améliorer ça au fil des matches. C'était un match, mon premier, j'ai essayé de donner le meilleur de moi-même sur le terrain. Mon job, c'est de ne pas prendre de but, après c'est au coach de faire ses choix. En tout cas, je prends du plaisir à venir passer ces stages en équipe de France. C'est le niveau au-dessus." Kévin Gameiro: "C'était un match assez difficile, on a eu peu de ballons devant. On continue à travailler à l'entraînement et en match. Je me serais mieux senti avec un peu plus de ballons, mais on a quand même mis cette équipe en difficulté. On a peut-être aussi péché dans la dernière passe... Mais le plus important, c'est le résultat. C'est toujours un peu frustrant, ce type de match, mais on a aussi pu user les défenseurs pour les remplaçants. C'est comme ça, il y a des automatismes à créer et on va travailler ça à l'entraînement. On va bien se reposer. Quant au PSG, je ne suis au courant de rien. Je lis un peu, mais je ne sais pas ce qui se passe dans les vestiaires, je n'ai pas eu encore les coéquipiers. Je ne peux rien faire, je suis spectateur. Ça ne me tracasse pas, moi je suis sur le terrain et je joue au foot." Yann M'Vila: "On est bien rentré dans ce match, en prenant le jeu à notre compte. Il nous a manqué ce petit but en première période pour améliorer tout ça, mais dans l'ensemble c'est bien. J'ai joué beaucoup de matches, mais ici c'est Laurent Blanc qui décide. Moi je ne suis pas là pour juger, je prends ce qu'on me donne. Je ne suis pas un cadre, je ne peux pas me permettre d'aller voir le coach pour lui demander quoi que ce soit. Si on me donne la chance d'être titulaire en équipe de France, je la prends, fatigué ou pas. Sinon, il nous manque cette faculté à conclure nos occasions. A nous de travailler ça pour tuer les matches avant. On va tout faire pour gagner face à la Belgique." Hugo Lloris: "On a été bon dans les premières relances. Le plus important, c'est de ne pas avoir concédé de but, d'avoir gagné et de continuer sur cette dynamique. Ce n'est pas là qu'on cherche le match référence, ce sera peut-être plus en Allemagne, chez une grande nation du foot. Là, ce sont des matches de rodage, qui nous permettent de répéter les gammes, de nous trouver sur le terrain, de nous perfectionner. Il faut les prendre comme tels, en cherchant toujours à s'améliorer. On a cherché à repartir de derrière, quelque chose qu'on avait eu du mal à faire contre la Bosnie, peut-être à cause de la pression. Il s'installe souvent de faux rythmes sur les matches amicaux, c'est là où il faut rester vigilant pour ne pas se faire surprendre. On a répondu présent, en restant sérieux et appliqué." Alou Diarra: "On a eu une bonne possession de balle, et on aurait pu leur faire plus mal sur quelques contres en première période. On a eu de bonnes situations qu'on n'a pas réussi à exploiter, mais on reste dans cette spirale de victoires et ce n'est que du positif. Ce sont des matches d'un autre style, où il faut être prêt physiquement. Les nouveaux sont bien adaptés, Martin a encore fait une passe décisive quand il est rentré, Rémy a marqué. Giroud apporte par son gabarit, Mathieu a une qualité de centre, il est endurant. C'est un profil qu'on n'avait pas trop, en plus il est grand, donc s'il arrive à allier l'offensif et le défensif, ce n'est que du bonus. Je suis content de la victoire, l'objectif c'est d'avoir cette maîtrise dans le jeu. On reste sur 16 matches sans défaite, et c'est très important pour la confiance."