France 98 et Gallas taclent Domenech

  • A
  • A
France 98 et Gallas taclent Domenech
@ Montage Maxppp
Partagez sur :

Les anciens champions du monde n'ont pas apprécié les déclarations de Raymond Domenech.

L’interview donnée par Raymond Domenech à l’Express a été scrutée à la loupe par les fans de foot mais aussi par les champions du monde 1998. Bixente Lizarazu ou Christophe Dugarry, plutôt critiques pendant la dernière Coupe du monde, se sont sentis visés par les propos de l’ancien sélectionneur. Aujourd’hui consultants pour la télévision, les deux joueurs n’ont pas attendu longtemps pour réagir.

"Il se fout de la gueule du monde"

Interrogé sur les critiques de certains anciens champions du monde 1998, Domenech a fait du Domenech. Tout en ironie. "C'est un beau métier, consultant pour la télévision", a estimé l’ex-coach des Bleus. "Je pensais que cela consistait à faire partager son expérience, à raconter ce qui peut se passer dans la gestion d'un groupe. Si ces gens-là veulent parler de morale et donner des leçons, c’est bon, il n’y a plus de souci à se faire !"

Réplique immédiate de Bixente Lizarazu mercredi dans le Parisien : "j’ai passé mon temps à lui poser des questions sur le jeu et il a toujours esquivé le vrai débat. Ce qui est grave pour un sélectionneur". Et de poursuivre : "là, il continue de fuir le sujet. Quant à son avis sur mon travail, je n’en ai rien à faire".

L’ancien défenseur des Bleus est aujourd’hui le consultant vedette de TF1. "Liza" est très remonté contre l’ancien sélectionneur. "Domenech ne changera jamais. La preuve : où l’a-t-on vu dimanche ? Au match de rugby Irlande-France ! Il aurait pu aller voir d’autres matches, mais il a choisi de faire parler de lui. Il reste un provocateur qui se fout de la gueule de tout le monde. C’est plus fort que lui".

Gallas prend aussi la parole

Christophe Dugarry a, lui aussi, donné sa lecture de l’interview. "Raymond Domenech restera une éternelle énigme", a estimé le consultant de Canal + à Infosport. "J'aurais aimé savoir pourquoi depuis 2008 l'équipe de France n'arrivait pas à faire trois passes d'affilée, pourquoi les joueurs venaient en équipe de France en reculant…"

Tout comme Christophe Dugarry ou Bixente Lizarazu, William Gallas n’a pas vraiment apprécié la sortie médiatique de son ancien coach, mardi dans L’Express. Il s’est exprimé juste après la victoire de son équipe, Tottenham, à Milan (1-0) en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. "On n'est pas des gamins immatures", a expliqué William Gallas à l'AFP.

"Je ne répondrai pas à ses critiques, je dirai simplement qu'avant de parler il faudrait qu'il se regarde un peu, c'est tout". Gallas a connu Domenech pendant cinq ans en équipe de France. Cinq années apparemment rayées d’un trait de plume. La conclusion de Gallas est sans équivoque "c'est trop facile de juger les joueurs, vu l'encadrement qu'il y avait, je peux vous dire que c'était très difficile pour nous".