Fourcade remet ça

  • A
  • A
Fourcade remet ça
Partagez sur :

Vainqueur du 20 km la semaine passée, Martin Fourcade a confirmé ses bonnes dispositions en raflant la mise lors de la poursuite, à Oestersund, ce dimanche, grâce notamment à un sans-faute au tir. Malgré la résistance de Carl Johan Bergman, son rival le plus féroce en ce début de saison, le Français a mis la pression de côté pour glaner une deuxième victoire et conforter son fauteuil de leader au classement général.

Vainqueur du 20 km la semaine passée, Martin Fourcade a confirmé ses bonnes dispositions en raflant la mise lors de la poursuite, à Oestersund, ce dimanche, grâce notamment à un sans-faute au tir. Malgré la résistance de Carl Johan Bergman, son rival le plus féroce en ce début de saison, le Français a mis la pression de côté pour glaner une deuxième victoire et conforter son fauteuil de leader au classement général. La pression, Martin Fourcade ne connaît pas ! Après s'être illustré de la plus belle des manières sur le 20km individuel, la semaine passée, en décrochant sa première victoire de la saison, le Français a réitéré pareille performance lors de la poursuite, ce dimanche, toujours à Oestersund, grâce notamment à une aisance insolente au tir. Le Tricolore a devancé le Norvégien Emil Svendsen (+25"5) et le Tchèque Jaroslav Soukup (+26"9) à l'arrivée, signant au passage le huitième succès de sa carrière professionnelle. Désireux d'apposer son nom au palmarès des détenteurs d'un grand globe à l'issue de ce nouvel exercice, Martin Fourcade n'a pas tardé à afficher ses ambitions au grand jour en ce début de saison en réalisant un fantastique doublé en terres suédoises. Et ce nouveau succès, Martin Fourcade ne le doit à personne, si ce n'est à lui-même. Auteur d'un sans-faute au tir (20/20), le Français a affiché une étonnante décontraction lors de son dernier passage au stand. Au coude à coude avec le Suédois Carl Johan Bergman au moment d'aborder ses derniers shoots, le frère cadet des Fourcade n'a à aucun moment cédé à la panique au contraire de son grand rival du début de saison, vainqueur du sprint deux jours plus tôt, qui s'est tiré une balle dans le ski en s'offrant trois tours de pénalité. Et le Tricolore de lever le poing au ciel sitôt l'ultime séance de tirs achevée et de repartir sereinement vers son deuxième sacre de la saison, saluant au passage les membres du staff de l'équipe de France, présents sur le bord de la piste. Grâce à ce nouveau succès rempli de maîtrise, Martin Fourcade prend ses aises en tête du classement général avec 163 points, soit 41 longueurs de plus que le duo Bergman-Svendsen. A peine le temps de souffler et de savourer son excellent début d'exercice que le Français rechaussera les skis dans cinq jours, à Hochfilzen, en Autriche, avec l'ambition de confirmer son hégémonie dans cette Coupe du monde et de faire un pas supplémentaire vers le grand globe. Le rendez-vous est pris !