Fourcade c'est phénoménal !

  • A
  • A
Fourcade c'est phénoménal !
Partagez sur :

Martin Fourcade est devenu, dimanche à Khanty-Mansiysk, le nouveau champion du monde de la poursuite. Une performance de très haut vol pour le Pyrénéen, deuxième du sprint, qui a su faire fructifier son avance en empochant l'or malgré trois fautes au tir. Il devance finalement Svendsen et Boe et postule désormais au gros globe du général face aux deux Norvégiens. Pour compléter la fête, Simon Fourcade est 6e.

Martin Fourcade est devenu, dimanche à Khanty-Mansiysk, le nouveau champion du monde de la poursuite. Une performance de très haut vol pour le Pyrénéen, deuxième du sprint, qui a su faire fructifier son avance en empochant l'or malgré trois fautes au tir. Il devance finalement Svendsen et Boe et postule désormais au gros globe du général face aux deux Norvégiens. Pour compléter la fête, Simon Fourcade est 6e. Un énorme sourire pour une performance de très haut vol. On savait que Martin Fourcade était en forme, il a su confirmer en transformant l'argent du sprint en or lors de la poursuite. Le Pyrénéen a cependant dû être très fort pour résister aux assauts d'une concurrence acérée et accrue par les retours de Tarjei Boe et Emil Svendsen pourtant largués lors du sprint mais qui ont su remonter le peloton puisqu'ils étaient partis avec respectivement 25 et 32 secondes de retard sur le premier. Pour Martin Fourcade la donne était évidemment différente. Car le vice-champion du monde du sprint s'est compliqué la tâche en commettant une première faute au deuxième tir couché puis surtout en sortant deux balles lors du premier tir debout. A ce moment-là, le titre était sur le point de filer puisqu'il pointait en 3e position à 30 secondes de Peiffer. Mais le cadet des Fourcade, à seulement 22 ans, possède une assurance et une confiance qui lui ont permis d'éviter de gamberger et de tout donner. Arrivé derrière Arnd Peiffer et avec deux bombes à skis que sont Tarjei Boe et Emil Svendsen sur le dernier pas de tirs, le Français a tiré façon mitraillette, ce qui peut rappeler un Bjoerndalen des grands jours, pour mieux repartir devant ! Trois médailles en trois courses Car cette performance a forcément mis la pression sur ses trois derniers adversaires qui ont tous fait une faute. Peiffer, toujours devant au moment de tirer, a aussi tourné et s'est retrouvé derrière un Martin Fourcade qui a su résister à skis dans une dernière boucle forcément particulièrement compliquée à gérer. Les deux Norvégiens ont en effet tout donné, avec un Peiffer qui s'est accroché comme il a pu avant de céder sur le sprint, mais sans jamais pouvoir vraiment recoller. Fourcade a ainsi franchi la ligne avec tout juste 3.8 secondes d'avance sur Emil Svendsen et 5.2 sur Tarjei Boe, il peut savourer à sa juste valeur un titre franchement mérité qui lui permet de surcroît, avec 838 points au compteur, de continuer à grappiller des points sur Boe (919 points) et Svendsen (844) pour le gros globe de la Coupe du monde. Cette victoire lui permet également de posséder tous les métaux après le bronze en relais mixte et l'argent en sprint. Cela ne va évidemment pas rassasier un appétit d'ogre. Et vu son état de forme, il y a peu de chances que ça s'arrête là. Il ne sera, de surcroît pas seul, car Simon Fourcade, le grand frère a réalisé une super pousuite terminée au 6e rang. Les deux hommes mais également Jay ou encore Boeuf auront une grosse envie lors du mass start et bien sûr pour un relais qui compte beaucoup.