Forts comme des Bulls !

  • A
  • A
Forts comme des Bulls !
Partagez sur :

Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, Joakim Noah a retrouvé le goût de la victoire avec les Bulls, et pas n'importe laquelle. Chicago est en effet venu à bout de Miami (93-89), malgré 34 points de Wade et 29 unités de James. En face, Rose a passé 26 points, tandis que Noah s'est contenté de 7 points et 8 rebonds. Dans l'autre match de la nuit, Boston est tombé à Denver (75-89).

Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, Joakim Noah a retrouvé le goût de la victoire avec les Bulls, et pas n'importe laquelle. Chicago est en effet venu à bout de Miami (93-89), malgré 34 points de Wade et 29 unités de James. En face, Rose a passé 26 points, tandis que Noah s'est contenté de 7 points et 8 rebonds. Dans l'autre match de la nuit, Boston est tombé à Denver (75-89). LE MATCH: BULLS-HEAT (93-89) Seulement deux matches la nuit dernière en NBA, mais du lourd au programme, avec les trois premiers de la conférence Est. Les Bulls et le Heat s'affrontaient directement à Chicago, pour une victoire finale des Bulls (93-89) qui offrent ainsi la première victoire à Joakim Noah depuis le 15 décembre à Toronto, date de son dernier match avant son opération du pouce. Le Français, pour son deuxième match de reprise seulement au lendemain de la défaite des Bulls à... Toronto, s'est contenté de 7 points et 8 rebonds. Derrick Rose, comme à son habitude, s'est chargé des affaires courantes avec 26 points, 6 passes et 5 rebonds. Pourtant, les monstres de Miami ont fait le nécessaire, avec un double-double pour LeBron James, auteur de 29 points et 10 rebonds, tandis que Dwyane Wade a fait le show, proche du double-double également et meilleur marqueur du match avec 34 points et 8 rebonds. Mais parfois, il est bon de pouvoir compter sur son Big Three en intégralité. Et Chris Bosh a failli dans les grandes largeurs à Chicago... Même s'il a capté 9 rebonds, l'ancien de Toronto a surtout rendu un très mauvais 1/18 au shoot, pour seulement 7 points au final. En deux matches face aux Bulls cette saison, Bosh en est même à 8/36. Un brin chambreur à l'issue de la rencontre, Luol Deng - auteur d'un double-double avec 20 points, 10 rebonds, ainsi que du tir décisif à trois points à 16 secondes du buzzer - n'hésitait pas à clamer les valeurs du collectif face au Big Three de Miami, sur le site de la NBA. "Ici, il y a 12 gars présents et cinq sur le terrain. Il faut plus que trois hommes pour faire une équipe." Voilà qui a le mérite d'être explicite, mais nul doute qu'Erik Spoelstra doit y penser aussi. Le coach du Heat n'a fait jouer que huit hommes au total, pour seulement deux points et trois rebonds en provenance de son banc. Côté Bulls, 22 points et 20 rebonds sont venus des remplaçants. La différence est flagrante, et peut-être le secret pour Chicago face à Miami. Les Bulls s'offrent en effet cette victoire de prestige pour la deuxième fois en deux matches cette saison, après un premier succès le 15 janvier face à Miami (99-96). LE FRANÇAIS Joakim Noah était le seul Français sur les parquets de NBA, puisque le deuxième match de la nuit opposait Denver à Boston, sans aucun joueur tricolore parmi les effectifs. Le pivot français, pour son deuxième match depuis son retour de blessure (et à la veille de son 26e anniversaire), a eu droit à 27 minutes de jeu, confirmant immédiatement son statut de big player aux Bulls. Avec 8 rebonds et 7 points, pour un 3/6 au tir, Noah s'en sort correctement, lui qui a également commis sa cinquième faute à plus de cinq minutes de la fin du match. Ce qui n'a pas empêché Tom Thibodeau de le laisser ensuite sur le parquet, une preuve de confiance de plus. Surtout, le pivot des Bulls revient à vitesse grand V, en participant aussi vite à ce genre de matches. Et en tenant, quand même, largement son rang. LA STAT: 16 Ça leur arrive tellement peu souvent que forcément, ça saute aux yeux: les Celtics ont craqué à Denver, en encaissant un 16-0 sur la fin de match. Pour leur deuxième match sans Carmelo Anthony, les Nuggets enchaînent leur deuxième victoire et se replacent en cinquième position à l'Ouest, à égalité parfaite avec les Hornets grâce à un bilan de 34 victoires et 25 défaites. Encore devant à 4'13" de la fin avec un 75-73 en sa faveur, Boston s'incline finalement 89-75, avec un tir à trois points de Chandler pour débuter ce monumental run, et un autre de Martin pour le clôturer à un peu plus de dix secondes du buzzer. Kenyon Martin, justement, passe un double-double avec 18 points et 10 rebonds, à l'instar de Nene, qui a lui marqué 12 points et capté 10 rebonds. Kevin Garnett, lui aussi auteur d'un double-double avec 14 points et 13 rebonds, place cette défaite sur le compte du départ de Perkins à Oklahoma City. Trop dur à encaisser selon le pivot des Celtics, interrogé sur le site de la NBA: "C'était un jour compliqué pour jouer au basket. Très difficile même, quasiment impossible de rester concentré. Aujourd'hui, on a eu l'impression d'avoir perdu un membre de notre famille. Journée difficile." Il va falloir s'en remettre.