Fortes comme des Turques ?

  • A
  • A
Fortes comme des Turques ?
Partagez sur :

En battant la Lituanie (66-58), jeudi en quart de finale de l'Euro, l'équipe de France a assuré l'essentiel en compostant son billet pour le tournoi pré-olympique. Cet objectif vital atteint, les Bleues n'entendent pourtant pas s'arrêter là et souhaitent défendre leur titre de championnes d'Europe jusqu'au bout, dès ce vendredi face à la Turquie, adversaire pour une place en finale du tournoi polonais.

En battant la Lituanie (66-58), jeudi en quart de finale de l'Euro, l'équipe de France a assuré l'essentiel en compostant son billet pour le tournoi pré-olympique. Cet objectif vital atteint, les Bleues n'entendent pourtant pas s'arrêter là et souhaitent défendre leur titre de championnes d'Europe jusqu'au bout, dès ce vendredi face à la Turquie, adversaire pour une place en finale du tournoi polonais. L'équipe de France monte en puissance. Parfois dans le dur dans cet Euro 2011 organisé en Pologne, les Bleues sont pourtant au rendez-vous du dernier carré, à 80 minutes ou plus d'un potentiel doublé après la couronne continentale coiffée il y a deux ans sur les parquets lettons. Les joueuses de Pierre Vincent n'en sont pas encore là et devront d'abord franchir l'écueil turc, ce vendredi à partir de 20h30, pour espérer disputer une nouvelle finale. Reste qu'en s'offrant le scalp de la Lituanie (66-58) en quart de finale, les Tricolores ont rempli leur mission première: décrocher leur billet pour le tournoi pré-olympique. "C'est un bonheur. Il y a la pression qui retombe un peu parce que c'était l'objectif minimum et il est atteint, confiait Emilie Gomis sur le site Internet de la Fédération française de basket (FFBB) après avoir pris le dessus sur la nation balte. Mais on ne va pas s'arrêter là. Je veux le billet direct pour Londres, mais il faut procéder étape par étape, c'est d'abord la Turquie et après on verra." Un adversaire qui a créé la sensation en dominant à la surprise générale un Monténégro invaincu jusque-là (56-44) en quart de finale. "Le basket turc est beaucoup plus moderne, beaucoup plus juste, tactiquement élaboré avec des joueuses de petite taille, avec beaucoup de mobilité, avec une très bonne joueuse intérieure qui s'appelle Yilmaz, prévient le sélectionneur français. On les a jouées en préparation (à l'Euro 2009 en fait, ndlr), on sait que ce sera compliqué. Charge à nous maintenant d'aller au bout." Le technicien âgé de 47 ans appelle ses joueuses à maintenir le cap: "Maintenant, on va lutter pour une médaille, étape par étape. Il faut maintenant avoir un esprit, une attitude, de la concentration, une forme de conscience et de confiance collective, qui est un élément majeur. On a ces vertus-là, il faut les garder et ne pas penser qu'on a gagné la guerre. Maintenant, il faut aller chercher plus." Capables d'essuyer quelques tempêtes dans la compétition, les Bleues ont de grosses qualités à faire valoir, en attestent les propos de la capitaine Céline Dumerc: "Ce qui nous caractérise, c'est l'identité que l'on a à être combatives et vaillantes, prêtes à aller le plus loin possible quand ça en vaut le coup." La motivation ne devrait donc pas manquer du côté de Lodz ce vendredi...