Forlan, l'atout de l'Atlético

  • A
  • A
Forlan, l'atout de l'Atlético
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Avec l'Atlético Madrid, l'attaquant uruguayen défie Fulham en finale.

LIGUE EUROPA - Avec l'Atlético Madrid, l'attaquant uruguayen défie Fulham en finale.Une vraie marque de confiance. Alors que l'Atletico se morfondait à la 19e place en Liga fin septembre, Diego Forlan, alors auteur d'un début de saison poussif, a obtenu une prolongation de son contrat jusqu'en 2013 de la part de sa direction, pas ingrate. Mais personne n'est venu crier au scandale. Et pour cause. Les buteurs de la trempe de l'Uruguayen sont rares. Débarqué à Manchester United en provenance d'Argentine lors de l'hiver en 2002, l'ancien d'Inedpendiente n'a réellement éclaté sur le Vieux Continent, qu'en Liga, sous les couleurs de Villarreal. Pour sa première saison au Madregal, Forlan rafle le titre de meilleur buteur en 2005, devant Samuel Eto'o, champion d'Espagne avec le Barça.L'an passé, l'attaquant de la Celeste affole encore un peu plus les compteurs. Avec 32 buts en championnat, il cumule les titres de Pichichi et Soulier d'or européen et se retrouve parmi les 30 joueurs sélectionnés pour le Ballon d'or. Et dans son sillage, l'Atletico se qualifie pour la Ligue des champions. Pour autant, l'intéressé n'accorde qu'une importance toute relative à ce genre de statistiques ou de distinction individuelle. "En faisant les comptes, c'est la deuxième meilleure saison de ma carrière, répond Forlan dans les colonnes de Marca, quand on lui signale qu'il n'a inscrit "que" 18 buts en Liga lors du présent exercice. Ce qui importe, c'est que mes buts, mon titre de Pichichi et de Soulier d'or ont servi à atteindre des objectifs avec le club. Pour moi une saison réussie ne se traduit pas que par des trophées individuels. Cette saison, j'ai marqué des buts importants, et, à cet égard, je suis satisfait, quoi que les gens puissent dire."En forme ascendanteCar si l'Atletico, actuel 9e de Liga, réalise une saison en deçà de ses aspirations, plombé par une entame catastrophique, les Colchoneros peuvent se targuer d'un parcours réussi en Coupe. En une semaine, ils disputeront deux finales: celle de la Ligue Europa, mercredi, puis celle de la Coupe du Roi, le 19 mai. Et Forlan est tout sauf étranger à ce joli parcours. Transparent, comme son équipe, en phase de poule de la Ligue des champions (0 but marqué), l'Uruguayen s'est réveillé avec le printemps. Ses buts contre Galatasaray, à Valence, et surtout le but de la qualification en demi-finale à Liverpool, ont été décisifs. "Mes buts en Ligue Europa ? Si vous me demandez quels sont les buts les plus importants de ma carrière, ce sont ces buts-là, explique-t-il. Celui avec l'Uruguay en Equateur à la 90e minute aussi."On dit souvent les buteurs individualistes. Forlan, lui, la joue collectif. Et c'est certainement l'une des raisons de son entente réussie avec un autre attaquant sud-américain, l'Argentin Sergio Agüero. "Ces buts en Ligue Europa signifient quelque chose pour le groupe, c'est pourquoi ils sont importants, reprend Forlan. J'ai marqué des buts qui ont aidé Villarreal et l'Atletico à se qualifier pour la Ligue des champions. Mais aujourd'hui, avoir marqué ces buts qui nous ont amenés en finale, c'est encore plus beau." Récidiver en finale le serait tout autant. Avant, pourquoi pas, de faire trembler les filets en Afrique du Sud...