Ford veut enfoncer le clou

  • A
  • A
Ford veut enfoncer le clou
Partagez sur :

Trois semaines après son carton plein en Suède, le team Ford aborde le rallye du Mexique, deuxième manche de la saison WRC, en pleine confiance, bien décidé à confirmer son triomphe scandinave sur un terrain tout aussi atypique. Pour ce faire, Mikko Hirvonen, Jari-Matti Latvala et leur staff n'ont rien laissé au hasard. Citroën n'a qu'à bien se tenir.

Trois semaines après son carton plein en Suède, le team Ford aborde le rallye du Mexique, deuxième manche de la saison WRC, en pleine confiance, bien décidé à confirmer son triomphe scandinave sur un terrain tout aussi atypique. Pour ce faire, Mikko Hirvonen, Jari-Matti Latvala et leur staff n'ont rien laissé au hasard. Citroën n'a qu'à bien se tenir. La Fiesta RS WRC est bien née il y a trois semaines en Suède. A cette occasion, les deux Ford officielles sont montées sur le podium, aux premier et troisième échelons, rejointes par leur consoeur estampillée Stobart pilotée par l'inattendu Mads Ostberg. Un véritable triomphe que Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala entendent bien revivre ce week-end au Mexique, à l'occasion du premier rallye terrien de la saison. Terrien, mais pas classique pour autant... Implanté à Leon, à 400 km au nord-ouest de Mexico, le rallye du Mexique culmine à 2700 mètres d'altitude, soit le plafond de ce championnat 2011. Un sacré défi mécanique en perspective, comme l'explique Tim Jackson, l'un des ingénieurs fordistes, sur le site officiel du WRC: "L'altitude est le plus grand défi au Mexique et nous savons que tous les moteurs vont perdre une partie de leur puissance par rapport à la Suède." Aussi nécessite-t-il une préparation toute particulière. Or, à ce niveau-là, Ford n'a pas lésiné sur les moyens. Deux jours durant la firme à l'ovale bleu a pratiqué des tests dans son laboratoire britannique, simulant les conditions que les pilotes et leurs bolides rencontreront dans les hauteurs mexicaines. De quoi mettre en confiance un Mikko Hirvonen qui n'a pourtant jamais brillé en Amérique latine, si ce n'est en 2007, quand il avait accroché le podium. "Je n'ai jamais eu de bons résultats sur ce rallye mais la nouvelle voiture nous donne de meilleures chances de victoires. La Fiesta possède une boîte à six rapports (contre cinq sur l'ancienne Focus, ndlr) qui devrait nous aider à utiliser toute la puissance disponible." La différence est dans la boite Tim Jackson rebondit sur cet argument, probablement déterminant alors qu'à 2700 mètres d'altitude, les moteurs perdent environ 20% de leur efficacité. "Le couple de l'ancien moteur était si important que l'on pouvait sortir d'un virage sans être sur le bon rapport. Mais avec un moteur qui fonctionne plus haut dans les tours, il faut pouvoir utiliser un maximum de puissance tout le temps. C'est capital en altitude." Un atout non négligeable que les Fordistes entendent mettre à profit ce week-end pour briser l'hégémonie de Sébastien Loeb. Quadruple tenant du titre au Mexique, l'Alsacien sera le grand favori de ce deuxième rallye de la saison, malgré une entame de championnat difficile en Suède. Son coéquipier Sébastien Ogier, troisième l'an passé et qui en 2008 avait couru son tout premier rallye WRC dans la région de Leon, sera également à surveiller de près. "Mes rivaux ont de meilleures positions sur la route donc la première étape sera difficile. Mais je vais essayer de faire en sorte de me battre pour la victoire, prévient Mikko Hirvonen, qui balaiera la piste vendredi. C'est le troisième rallye du Mexique consécutif que j'aborde dans cette position, donc je suis habitué." Et le Finlandais d'affirmer ses prétentions sur la manche à venir. "Une victoire pour les débuts de la voiture est un parfait lancement de saison pour l'équipe et pour moi. Mais cela ne signifie rien si nous ne parvenons pas à poursuivre au Mexique." Malgré son accident lors d'essais au Portugal il y a quinze jours, Jari-Matti Latvala affiche également son ambition et sa confiance: "Le dernier jour de mes essais portugais s'est déroulé sur le sec, ce qui sera le cas au Mexique. C'était parfait... J'ai opté pour des réglages moins agressifs et je pense que je serai compétitif." Surclassé en 2010, le clan Ford a repris des couleurs en Suède.