Fish peut-il le faire ?

  • A
  • A
Fish peut-il le faire ?
Partagez sur :

Rarement une finale entre deux Top 10 avait paru si déséquilibrée. Mais avec Novak Djokovic, c'est désormais la nouvelle donne. En l'emportant dimanche soir à Montréal, le Serbe deviendrait le premier joueur de l'histoire à remporter 5 Masters 1000 dans la même saison. A moins que Mardy Fish devienne le deuxième homme sur le circuit ATP à battre le "Djoker" cette année...

Rarement une finale entre deux Top 10 avait paru si déséquilibrée. Mais avec Novak Djokovic, c'est désormais la nouvelle donne. En l'emportant dimanche soir à Montréal, le Serbe deviendrait le premier joueur de l'histoire à remporter 5 Masters 1000 dans la même saison. A moins que Mardy Fish devienne le deuxième homme sur le circuit ATP à battre le "Djoker" cette année... Évidemment, il est tentant d'être catégorique et de répondre tout simplement non. Mais bon, ce serait faire injure à Mardy Fish, et à son statut de n°8 mondial (futur n°7) et n°1 Américain. Bien sûr, Novak Djokovic sera dimanche soir (21 heures, heure française) l'immense favori de la finale du tournoi de Montréal. Comment pourrait-il en être autrement quand on parle d'un joueur qui a remporté plus de 98% de ses matches cette saison ? Face à Fish, le Serbe a une occasion supplémentaire de rentrer dans l'Histoire en devenant le premier joueur à remporter cinq des neufs Masters 1000 de la saison, et ce avant-même de se rendre à Cincinnati, Shanghai et Paris. "Cela aurait une grande signification pour moi, a reconnu Djokovic, cité par La Presse, parce que cela n'a jamais été fait auparavant. Mais il me reste un match à disputer..." Un match contre un joueur qu'il connaît bien, et surtout qui lui réussit bien. En six affrontements contre Fish, le n°1 mondial n'a jamais perdu, et n'a même jamais été vraiment inquiété, notamment cette année à Miami (6-3, 6-1). "Ce jour-là, il m'a bien botté le derrière, se souvient Fish. Sa saison est incroyable. Pour le battre, j'aurais besoin de jouer aussi bien qu'aujourd'hui (contre Tipsarevic, 6-3, 6-4), et même plus. Mais c'est motivant quand on voit la ligne d'arrivée à la fin du tournoi." Une juste récompense pour Fish, même si celui-ci n'a pas eu un tableau extrêmement compliqué (Lopez, Gulbis, Wawrinka avant Tipsarevic) au regard du plateau inaugural. "Je ne peux rien faire au fait que Rafa (Nadal)et Andy Murray ont perdu dès le premier tour, dit-il. Je suis simplement content d'avoir pu en prendre avantage." L'Américain a déjà disputé trois finales en Masters 1000. Pour deux défaites à Cincinnati (*) et une à Indian Wells. Décidément, tous les chiffres sont contre lui... (*) Sa première finale dans l'Ohio remonte à 2003, lorsque le tournoi était catégorisé en "Masters Series"