Fin de série pour Nalbandian

  • A
  • A
Fin de série pour Nalbandian
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Après onze succès de rang, l'Argentin a subi la loi d'Andy Murray à Toronto.

TENNIS - Après onze succès de rang, l'Argentin a subi la loi d'Andy Murray à Toronto. Onze. La belle série de David Nalbandian s'est donc arrêtée après onze victoires consécutives, face à un Andy Murray retrouvé en quart de finale du tournoi de Toronto (6-2, 6-2). Opéré de la hanche et absent du circuit depuis Monte-Carlo en avril dernier, l'Argentin s'était d'abord remis en selle en Coupe Davis, avant de signer son grand retour en remportant le tournoi de Washington la semaine dernière. Et le désormais 45e joueur mondial comptait bien poursuivre la série du côté de Toronto, mais après avoir successivement écarté Ferrer, Robredo puis Söderling, il est cette fois tombé sur un os. Car Andy Murray, toujours à la recherche d'un titre en 2010, semble, après avoir récemment atteint la finale à Los Angeles, peu à peu se rapprocher de son niveau de l'an passé, où il avait tout de même glané six trophées dont cette "Rogers Cup" canadienne. Face à un joueur qu'il n'avait jamais battu en deux confrontations, l'Ecossais n'a en tout cas pas laissé de place de doute vendredi. Dès le troisième jeu, il s'empare du service de son adversaire (2-1), avant de sauver une balle de débreak à 3-2, sur un superbe service. Le service, c'est justement le gros souci du Sud-Américain, qui cède rapidement la première manche (6-2), avec un bien piteux pourcentage de réussite sur ses deuxièmes services (17%). Le deuxième acte n'est qu'une copie conforme du premier, sauf que le break intervient cette fois-ci d'entrée quand, sur la deuxième opportunité du Britannique, Nalbandian voit son coup droit échouer dans le filet. Murray peut alors dérouler et prendre l'Argentin à son propre jeu, alors que ce dernier accuse clairement le coup physiquement. La rencontre est finalement, et logiquement, pliée en moins d'1h10 (6-2, 6-2). Le quatrième joueur mondial est donc toujours en course pour défendre son titre dans l'Ontario, avec un prochain adversaire qui se nommera Rafael Nadal. Tout sauf un cadeau.