FFR: Camou en redemande

  • A
  • A
FFR: Camou en redemande
Partagez sur :

Alors qu'il préside aux destinées de la Fédération française (FFR) depuis 2008, Pierre Camou, 66 ans, confirme dans les colonnes de L'Indépendant son ambition de briguer un deuxième mandat en décembre 2012.

Alors qu'il préside aux destinées de la Fédération française (FFR) depuis 2008, Pierre Camou, 66 ans, confirme dans les colonnes de L'Indépendant son ambition de briguer un deuxième mandat en décembre 2012. On le supposait, c'est désormais officiel. A 66 ans, le président de la Fédération française (FFR), Pierre Camou, officialise ce mardi, dans les colonnes de L'Indépendant, sa volonté de briguer un nouveau mandat en décembre 2012, à l'occasion des prochaines élections: "Je serai candidat, pas pour moi, car je n'attends rien, j'ai fait ma vie, déclare Camou en poste depuis 2008. Mais j'ai une ambition pour le rugby français et avec ma passion et celle de ceux qui m'entourent, on va essayer de la mener jusqu'au bout." De passage en ce début de semaine à Perpignan, Camou laisse ainsi sous-entendre que les Catalans Jean Dunyach et Jo Maso, que l'on avait imaginés, sans doute un peu trop vite, rattrapés par la limite d'âge (*), pourraient finalement être conservés au sein de l'organigramme de la fédération... Celui qui il y a quatre ans succédait à Bernard Lapasset en partance pour l'IRB n'entend donc en rien prendre du recul, mais bien poursuivre la mission entamée à la tête de la FFR. Une mission déjà jalonnée de décisions importantes, à l'image notamment de celle qui a conduit au déménagement de la fédération, contesté par certains, de son historique siège de la rue de Liège, à Paris, vers le CNR de Marcoussis ou à la réforme des Fédérales. Un premier mandat au goût de défiance également lorsque fut retoqué par son propre Comité directeur son projet de nouvelle gouvernance de la Fédération. Mais l'ambition de Camou, c'est aujourd'hui celle d'offrir son grand stade au rugby français et à une équipe de France, qui s'apprête à introniser ce vendredi en tant que nouveau sélectionneur, Philippe Saint-André, ainsi que son nouveau staff. Solidaire jusqu'au bout, même s'il manqua bien souvent de l'exprimer, du choix de son prédécesseur de confier les Bleus au novice Marc Lièvremont, l'homme du Comité Côte Basque-Landes a fait du "Goret" le nouvel élu. Celui d'une nouvelle ère dont Camou entend rester le grand ordonnateur. (*) Tandis que Jean Dunyach (65 ans) est appelé à conserver sa charge de responsable du haut niveau, le manager du XV de France, Jo Maso, alors qu'il avait lui-même exprimé son intention d'assurer une transition jusqu'à la prochaine tournée estivale des Bleus en Argentine avant de se retirer, reste dans les petits papiers de Camou: "Jo Maso sera le président du comité de sélection de l'équipe de France. Et il le sera tant que je serais président de la FFR."