Ferveur in the City

  • A
  • A
Ferveur in the City
Partagez sur :

Comme fortement pressenti, Manchester City n'a pas eu de mal à battre mardi Aston Villa, pour le compte de la 20e journée de Premier League, en offrant à son public un petit festival de buts (4-0) et la première place au classement, mais seulement pour quelques heures, MU ayant obtenu le nul à Birmingham dans la soirée (1-1). Arsenal, Chelsea et Liverpool joueront mercredi.

Comme fortement pressenti, Manchester City n'a pas eu de mal à battre mardi Aston Villa, pour le compte de la 20e journée de Premier League, en offrant à son public un petit festival de buts (4-0) et la première place au classement, mais seulement pour quelques heures, MU ayant obtenu le nul à Birmingham dans la soirée (1-1). Arsenal, Chelsea et Liverpool joueront mercredi. Il n'y a pas eu de révolution ce mardi à Manchester, et encore moins de miracle. Aston Villa s'est logiquement incliné sur la pelouse de City même si le score est un peu trop sévère pour les hommes de Gérard Houllier. Battus 4-0, les Villans auraient dû éviter le but de Lescott quand Bannan a dégagé sur sa ligne le ballon repris de la tête par le défenseur. Sur les ralentis, le cuir ne franchit pas entièrement la ligne de but. Les arbitres ont vu le contraire et après 12 minutes, le match était plié, ou presque. Déjà en mal de victoires, une lors des sept dernières rencontres, les joueurs d'Aston Villa se retrouvaient menés 2-0 après un penalty transformé par Balotelli, en l'absence de Tevez mis au repos sur le banc, dès la 8e minute. Le fantasque mais talentueux Italien convertira un autre penalty, en freinant sa course sans être sanctionné, pour sceller le score (4-0, 54e), synonyme de triplé puisque l'ex-Interiste aggrava la marque avant la pause en profitant d'un tir de Silva repoussé par Friedel (3-0, 26e). Le public du City of Manchester Stadium jubilait doublement puisque ses préférés pointaient tout en haut du championnat d'Angleterre, une première depuis août 2007. La formation de Roberto Mancini ne se faisait toutefois pas d'illusions sur ses chances d'asseoir sa suprématie sur le football d'outre-Manche. MU, deuxième à une longueur des Citizens, a en effet rapidement récupéré son trône, mardi soir, malgré un nul un peu décevant à Birmingham City (1-1), et dispose encore de deux matches de retard sur ses rivaux. Mais City est bien dans la course.