Ferrer donne une option à l'Espagne

  • A
  • A
Ferrer donne une option à l'Espagne
Partagez sur :

TENNIS - David Ferrer bat Radek Stepanek et offre le deuxième point à l'Espagne, vendredi lors de la Coupe Davis.

Après la victoire expéditive de Rafael Nadal sur Tomas Berdych lors du premier match de la finale de la Coupe Davis (7-6, 6-2, 6-0), David Ferrer a donné tard vendredi soir un deuxième point à l'Espagne en venant à bout en cinq manches de Radek Stepanek (1-6, 2-6, 6-4, 6-4, 8-6) après avoir remonté un handicap de deux sets. L'Espagne est plus que bien partie pour gagner une deuxième Coupe Davis de rang ! Un an après avoir eté chercher le Saladier d'argent en Argentine, la formation emmenée par Albert Costa a fait un grand pas ce vendredi soir pour une nouvelle victoire, puisque la voilà nantie d'un avantage de 2-0 au soir de la première journée. Dans un Palau Sant Jordi totalement acquis à la cause des Ibères, tout avait parfaitement commencé, Rafael Nadal écartant en trois manches (7-5, 6-0, 6-2) Tomas Berdych et tous les doutes nés de ses derniers résultats, notamment de son élimination au premier tour du Masters.Trois petits sets et l'Espagne menait 1-0 à l'issue du premier simple, restait à enfoncer le clou face à cette République tchèque parvenue lors des tours précédents à se défaire successivement de la France, de l'Argentine puis de la Croatie. Invaincu cette saison lors de ses simples disputés face à Israël et la Serbie, David Ferrer se présentait confiant au moment de défier Radek Stepanek, les deux hommes affichant avant de se rencontrer un bilan équilibré de trois victoires contre trois défaites lors de leurs précédentes confrontations, avec un match nul 1-1 sur terre battue. Ferrer retourneme la situation...Et c'est le Tchèque qui attaquait la partie en trombe, menant rapidement deux manches à rien (6-1, 6-2). David Ferrer se réveillait alors pour breaker dans la troisième et se détacher à 3-1 mais son rival recollait à 3-3 avant de céder une nouvelle fois son engagement, puis le set (6-4). Même scénario dans la manche suivante, Ferrer breakait deux fois (4-1), le Tchèque recollait à 5-4, mais son rival ne tremblait pas au moment de remettre les deux joueurs à égalité. Le dernier set était à couteaux tirés, l'Espagnol et le Tchèque se rendant coup sur coup, sans parvenir à se prendre leur service. Jusqu'à 6-6 et une balle dans le filet de Stepanek qui offrait le break décisif à Ferrer qui concluait dans la foulée. Autant dire qu'on voit mal les Tchèques renverser la vapeur, même si le simple semble à leur portée samedi...