Ferrari ne lâche rien

  • A
  • A
Ferrari ne lâche rien
Partagez sur :

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé ce vendredi la liste des équipes engagées pour le championnat du monde de F1 2010. Comme toutes les équipes présentes en 2009, Ferrari fait partie de cette liste. Mais la Scuderia a réitéré dans la foulée ses menaces de boycott. Trois nouveaux venus (Campos, USF1 et Manor) feront par ailleurs leur apparition.

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé ce vendredi la liste des équipes engagées pour le championnat du monde de F1 2010. Comme toutes les équipes présentes en 2009, Ferrari fait partie de cette liste. Mais la Scuderia a réitéré dans la foulée ses menaces de boycott. Trois nouveaux venus (Campos, USF1 et Manor) feront par ailleurs leur apparition.On espérait y voir plus clair. Il n'en est rien. Si la Fédération internationale automobile (FIA) a bien dévoilé ce vendredi la liste des équipes inscrites pour le championnat du monde 2010, il est bien difficile de déduire les tenants et les aboutissants de cette annonce. Dans les faits, cinq écuries (Ferrari, Toro Rosso, Red Bull, Williams, Force India) auraient validé, selon la FIA, leur inscription sans conditions. Cinq autres (McLaren-Mercedes, BMW Sauber, Renault, Toyota et Brawn GP) ont maintenu une réserve, conditions qu'elles sont invitées à lever au plus tard le 19 juin, soit dans une semaine. Enfin, trois nouvelles équipes, les américaines USF1 et Manor et l'espagnole Campos, rejoignent un plateau élargi à 26 monoplaces, soit deux par écuries. Cette annonce de la FIA laisse à penser que l'ensemble des équipes, réunies au sein d'une association (la FOTA), et au premier rang desquelles Ferrari, se seraient pliées au règlement 2010 édicté par la FIA dont la principale mesure est d'instaurer un budget plafonné à 45 millions d'euros (salaires des pilotes et dépenses marketing exclus) pour les écuries le souhaitant, lesquelles bénéficieront en échange d'avantages techniques indéniables. Des inscriptions soumises à conditionsLa réalité est tout autre. Comme le craignait la veille Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia, la FIA a inscrit d'office Ferrari, sous prétexte que l'écurie italienne s'était engagée avec la FIA et avec la FOM (Formula One Administration) de Bernie Ecclestone à participer au championnat de F1 jusqu'à la fin de la saison 2012. Un engagement qu'elle continue de dénoncer depuis que la FIA a décidé unilatéralement de changer les règles du jeu. "La position de Ferrari n'a pas changé! Le 29 mai dernier, nous avons envoyé une inscription sous conditions, comme les autres équipes membres de la FOTA", clamait jeudi Domenicali.Une position répétée avec force ce vendredi par le biais d'un communiqué : "La FIA a décidé d'inscrire Ferrari sans condition pour la saison prochaine, malgré la demande écrite de Ferrari de ne pas le faire. Afin d'éviter tout doute, Ferrari réaffirme qu'il ne prendra pas part à la saison 2010 de Formule 1 avec le règlement aujourd'hui adopté par la FIA." Et le message était le même dans les rangs de Red Bull (et donc de Toro Rosso) où là encore on se désolidarisait du communiqué de la FIA. "Red Bull rappelle que son inscription est soumise à conditions, identiques à celles de tous les autres membres de la Fota", pouvait-on lire dans un communiqué. Contrairement à ce que laisse entendre la FIA, les huit écuries de la Fota feraient donc toujours front contre les mesures radicales adoptées par l'instance dirigeante sous l'égide de Max Mosley. Et le bras-de-fer continue... "La FIA les invite à lever ces conditions pour que les discussions soient conclues au plus tard le vendredi 19 juin", a-t-elle précisé, ajoutant que "jusqu'à ce que ces discussions soient achevées, les candidatures des autres entrants potentiels seront regardées minutieusement". USF1, Manor et Campos pourraient ne pas être les seuls à intégrer la F1 en 2010...