Ferrari ne changera rien

  • A
  • A
Ferrari ne changera rien
Partagez sur :

L'issue de la saison 2010 et le fiasco d'Abu Dhabi appelaient un profond remaniement du staff de la Scuderia, il n'en sera rien. Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, a fait savoir son intention de miser sur la stabilité en vue de 2011. Une perspective qui n'est pas forcément pour déplaire à un Fernando Alonso confiant dans ses chances de revanche.

L'issue de la saison 2010 et le fiasco d'Abu Dhabi appelaient un profond remaniement du staff de la Scuderia, il n'en sera rien. Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, a fait savoir son intention de miser sur la stabilité en vue de 2011. Une perspective qui n'est pas forcément pour déplaire à un Fernando Alonso confiant dans ses chances de revanche. Le scénario du Grand Prix d'Abu Dhabi, qui a vu Fernando Alonso perdre au profit de Sebastian Vettel le titre de champion du monde qui lui semblait acquis, a eu beau émouvoir toute l'Italie, le séisme annoncé n'aura pas lieu. Dimanche, le président de la Scuderia lui-même l'a confirmé, dans des propos relayés par le site officiel de l'écurie transalpine: "Des changements dans l'équipe ? Ce n'est pas notre philosophie, parce que depuis des années nous avons basé notre politique sur la stabilité. Quelques ajustements mineurs sont possibles, mais aucun bouleversement majeur." Stefano Domenicali, dont plusieurs voix influentes demandaient la tête ces dernières semaines, ne sera donc pas inquiété. "Je suis très heureux du travail réalisé par Stefano Domenicali. Il nous fait avancer, avec une grande habileté, un bon état d'esprit et un grand sens de l'équilibre." Le responsable des stratégies - Chris Dyer - clairement mis en cause à Abu Dhabi, reprendra également du service en 2011, sauf départ volontaire. Le tout avec la même ambition affichée: "Nos objectifs sont clairs, insiste Luca di Montezemolo. Dès le dimanche soir à Abu Dhabi, j'ai exhorté nos gars à regarder devant. C'est notre grande force chez Ferrari, nous ne baissons jamais les bras." En cela Fernando Alonso a-t-il pleinement sa place sur le cheval cabré. Coiffé au poteau par Sebastian Vettel dans la course au titre, battu pour quatre unités seulement, l'Espagnol semble avoir déjà tourné la page de sa désillusion: "Tant de choses ont été dites ou écrites au sujet de la course d'Abu Dhabi, mais je crois qu'il est facile de parler avec le recul. Le team a bien sûr été très déçu de manquer cette occasion mais nous sommes assez forts pour ne pas sombrer dans la dépression à cause d'une erreur, d'une défaite... Bien au contraire ! Nous avons réagi afin de revenir plus déterminés encore pour gagner l'année prochaine." Selon le Taureau des Asturies, sollicité par Marca ce week-end, la Scuderia aura de nouveau son mot à dire en 2011, et avec davantage d'aplomb. "Je ne doute pas que 2011 sera une bonne année et que nous aurons une voiture compétitive, même si je respecte mes rivaux, claironne-t-il. J'ai vraiment hâte de reprendre la compétition. La déception de ne pas avoir remporté le titre va nous donner un regain de motivation, nous allons revenir encore plus forts." A confirmer dès le 13 mars prochain à Bahreïn.