Ferrari lève le voile

  • A
  • A
Ferrari lève le voile
Partagez sur :

La Scuderia Ferrari a présenté ce vendredi la F150, sa nouvelle arme pour la saison 2011. Première équipe à présenter sa monoplace, la firme italienne souhaite montrer qu'elle est prête et déterminée à oublier sa déconvenue d'Abu Dhabi, où Alonso avait perdu ses chances de couronne mondiale l'an passé. La F150 est donc plus que jamais née pour gagner.

La Scuderia Ferrari a présenté ce vendredi la F150, sa nouvelle arme pour la saison 2011. Première équipe à présenter sa monoplace, la firme italienne souhaite montrer qu'elle est prête et déterminée à oublier sa déconvenue d'Abu Dhabi où Alonso avait perdu ses chances de couronne mondiale. La F150 est donc plus que jamais née pour gagner. Ferrari aura donc dégainé en premier. Quatre jours avant le début des essais officiels de Valence, la Scuderia a présenté ce vendredi sa monoplace 2011, ouvrant le bal des traditionnelles présentations d'équipe. Et elle avait évidemment choisi son berceau de Maranello pour dévoiler sa nouvelle arme 2011 avant un petit shake up sur le circuit de Fiorano précédant l'envol pour Valence mardi. Les objectifs, eux, n'ont pas attendu le circuit espagnol pour être connus, Luca di Montezemolo se chargeant d'annoncer que la F150 devra "gagner les deux titres, constructeurs et pilotes". Tout simplement... Pour cela, la Scuderia pourra s'appuyer sur sa nouvelle organisation, qui devra rapidement faire ses preuves. Notamment en ce qui concerne l'adaptation, maître mot de la saison 2011. Adaptation aux nouveaux pneus Pirelli, à l'aileron arrière amovible, à la suppression du fameux double diffuseur, mais aussi au retour du système de récupération d'énergie cinétique (SREC en français, KERS en anglais). Un KERS aux allures de casse-tête La F150 semble en tout cas à première vue plutôt sage. L'aileron avant est racé, finement taillé en mille-feuilles à l'exemple de celui qui équipait la F10 l'an passé. Le museau, lui, si pointu en 2010, conserve son profil, mais avec une surface plus plane. Fini l'aspect creusé, également adopté par Red Bull et qui donnait l'impression de petites bosses sur les flancs, censé favoriser le flux aérodynamique. Ferrari admet d'ailleurs dans son communiqué que le retour du KERS a largement influencé l'aérodynamique de sa monoplace: "La Scuderia a décidé d'intégrer cette technologie sur le F150 et cela a eu un impact significatif sur la conception, en tenant également compte du fait que les dimensions de la pile à combustible sont très différentes de ce qu'elles étaient en 2009". Avant d'ajouter notamment: "le système de refroidissement a dû prendre en compte le retour du KERS et les nouvelles conduites de sortie d'air. Le système de freinage a été entièrement repensé en collaboration avec Brembo." Autre aspect, le KERS influence également la consommation, un facteur loin d'être anodin depuis la suppression des ravitaillements. D'où également un travail sur le moteur: "La réintroduction du KERS a conduit à un changement substantiel dans l'architecture de l'extrémité avant du moteur, avec des adaptations au système arbre d'entraînement du KERS lui-même et au vilebrequin, ce qui a entraîné des changements au niveau des systèmes de refroidissement et de lubrification". On l'aura compris, ce KERS 2011 aura largement occupé les ingénieurs de la Scuderia. Et les couleurs dans tout ça ? Que les fans du Cavallino se rassurent, le rouge est toujours aussi présent. L'aileron avant reste blanc, clin d'oeil au sponsor bancaire espagnol, mais le reste demeure traditionnel. La nouveauté vient plus de l'aileron arrière, dont l'extérieur sera orné du drapeau italien. Les pilotes qui suivront de près les F150 d'Alonso et Massa seront prévenus ! L'aérodynamique est encore toutefois soumis à quelques évolutions avant le grand rendez-vous de Bahrein, théâtre du premier Grand Prix, le 14 mars. Les pneus Pirelli au comportement encore incertain (proches de Bridgestone, se murmurerait-t-il récemment) pourraient en effet changer la donne...