Ferrari fait le ménage

  • A
  • A
Ferrari fait le ménage
Partagez sur :

Alors que Stefano Domenicali a reconnu dernièrement avoir pensé à démissionner après le flop d'Abu Dhabi, le directeur d'écurie de la Scuderia a finalement confirmé cette semaine la réorganisation de l'équipe. Toute la stratégie de l'écurie sur les Grands Prix se voit bouleversée, Chris Dyer en faisant les frais.

Alors que Stefano Domenicali a reconnu dernièrement avoir pensé à démissionner après le flop d'Abu Dhabi, le directeur d'écurie de la Scuderia a finalement confirmé cette semaine la réorganisation de l'équipe. Toute la stratégie de l'écurie sur les Grands Prix se voit bouleversée, Chris Dyer en faisant les frais. Il aura donc fallu attendre 2011 pour voir la Scuderia Ferrari passer un sérieux coup de balai et prendre la mesure de son fiasco émirati. A Abu Dhabi, la tactique attentiste d'Alonso n'aidant pas, le cheval cabré était passé totalement à côté de son dernier Grand Prix, laissant filer un titre mondial des pilotes qui tendait les bras au pilote espagnol. Après avoir songé à démissionner, Stefano Domenicali a finalement tranché, sans doute poussé par son patron, Luca di Montezemolo, qui avait demandé des mesures. Les réunions s'étaient ainsi succédées à Maranello pour tenter de comprendre les raisons d'un tel échec. Le site internet de la Scuderia Ferrari a logiquement confirmé cette semaine des changements radicaux dans l'organisation de l'équipe. Exit, Chris Dyer, jusque-là responsable de la stratégie et présent sur le muret des stands. L'ingénieur australien, arrivé en 2001 au sein de la Scuderia, fait les frais de cette tactique désastreuse. Ancien d'Arrows avec qui il avait débuté en F1, Dyer avait entouré Michael Schumacher puis Kimi Räikkönen en tant qu'ingénieur de course. Remplacé au terme d'une saison 2008 décevante, il avait ensuite pris en main la stratégie de l'équipe. Le communiqué officiel annonce que sa prochaine fonction pourrait être annoncée dans les prochains jours mais un départ n'est pas à exclure pour celui qui avait largement participé aux nombreux titres mondiaux glanés par Schumacher. L'ancien stratège Red Bull en renfort Sans surprise, Pat Fry prend sa place. L'ancien homme fort de McLaren, débauché en cours de saison dernière, voit son rôle accru au sein de l'organigramme de l'écurie. Déjà adjoint du directeur technique Aldo Costa, l'ancien chef ingénieur de McLaren portera donc une double casquette en 2011. Nommé officiellement ingénieur de piste, le Britannique prendra en main la stratégie sur un muret des stands qui connait un véritable jeu de chaises musicales. Car le cheval cabré confirme également dans ce communiqué l'arrivée de Neil Martin. Ancien de McLaren lui aussi, l'Australien était surtout chez Red Bull la saison dernière. Au sein de l'équipe vainqueur des deux titres mondiaux, Martin occupait le poste convoité de chef des opérations stratégiques. Un renfort capital même s'il devrait prendre la tête d'un nouveau département au sein de l'équipe de recherche. Si Red Bull s'est voulu rassurant, annonçant la prolongation de contrat de 50 membres importants de son usine de Milton Keynes, le coup porté est toutefois fort. Ferrari affiche dès janvier ses ambitions et son goût de revanche. Simple mise en bouche avant le 1er février, date des premiers essais sur le circuit Ricardo Tormo, près de Valence ?