Ferguson: "Ce sera compliqué"

  • A
  • A
Ferguson: "Ce sera compliqué"
Partagez sur :

A la veille du match retour entre Manchester United et l'OM, mardi à Old Trafford en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Sir Alex Ferguson s'est montré plutôt prudent devant la presse. Pour l'entraîneur mancunien, ce match s'avère difficile à négocier après le résultat nul de l'aller (0-0) et trois jours seulement après un quart de finale de Coupe d'Angleterre face à Arsenal (2-0).

A la veille du match retour entre Manchester United et l'OM, mardi à Old Trafford en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Sir Alex Ferguson s'est montré plutôt prudent devant la presse. Pour l'entraîneur mancunien, ce match s'avère difficile à négocier après le résultat nul de l'aller (0-0) et trois jours seulement après un quart de finale de Coupe d'Angleterre face à Arsenal (2-0). Alex Ferguson, Nani sera-t-il finalement opérationnel? Il y a de bonnes chances qu'il joue, en tant que titulaire ou remplaçant. Il s'est entraîné avec Carrick et c'est positif de pouvoir compter sur lui. Samedi, vous avez également récupéré Antonio Valencia (qui a disputé toute la seconde période contre Arsenal)... C'est un vrai bonus. J'ai plus de choix pour composer l'équipe et c'est un problème positif. Il a disputé 45 bonnes minutes. Maintenant, on va décider s'il commence ou s'il entrera en jeu durant la rencontre. Ressentez-vous de la pression avant cette rencontre? C'est un match européen, donc il s'agit d'avoir des nerfs. En phase finale, c'est toujours compliqué. Nous sommes conscients que l'OM est une équipe expérimentée et puissante. Ce ne sera pas facile. Qu'avez-vous pensé de la victoire des Marseillais à Rennes? Les victoires à l'extérieur donnent de la confiance à un groupe. Je reconnais que cette équipe est plus performante à l'extérieur qu'à domicile. Je les avais vu contre Monaco aussi (0-0, fin janvier à Louis-II, ndlr). Je l'ai déjà dit: ce sera compliqué car c'est une équipe puissante et en confiance. "Un objectif réaliste de gagner les trois trophées" Après les deux défaites en championnat, la victoire contre Arsenal a-t-elle relancé vos joueurs mentalement? L'important après une ou plusieurs défaites, c'est de récupérer. On a démontré samedi que l'on a rebondi. Contre l'OM, ce sera différent et il faudra être à un même niveau. De nombreux blessés sont sur le retour. Cela fait du bien avant la fin de saison... L'équipe joue dans trois compétitions différentes avec l'objectif de gagner. Donc, cela fait effectivement du bien de disposer d'un groupe au complet. On a de bonnes nouvelles pour Park Ji-Sung, qui a participé à l'entraînement et qui pourrait être disponible samedi prochain. Hargreaves s'est également entraîné et pourrait revenir avant la fin de la saison. Valencia retrouve Rooney, avec qui il s'entendait bien la saison passée. Oui, ils n'ont pas eu l'occasion de souvent jouer ensemble cette saison. Ce sont des jeunes joueurs qui ont beaucoup d'énergie et qui apportent beaucoup à l'équipe. Ce sont des combattants aussi. Ils sont désormais disponibles et ça peut nous aider pour la fin de saison, même si j'attends que le groupe entier élève son niveau. N'avez-vous pas peur de perdre des forces comme Arsenal? C'est un objectif réaliste de gagner les trois trophées. L'essentiel, c'est de s'en approcher à chaque match. On bénéficie du soutien des supporters. Normalement, les soirées européennes, avec la grande ambiance dans le stade, nous aident beaucoup pour la suite. "Marseille va jouer en contre-attaque" Cela fait deux ans et demi que Berbatov n'a plus marqué en Ligue des champions. Est-ce inquiétant? Je ne le savais pas. Il a marqué pas mal de buts cette année, des buts importants et décisifs. Dimitar est capable de marquer dans n'importe quelle compétition. Pensez-vous que l'OM va vous laisser le ballon pour jouer en contres? Didier Deschamps est-il un bon tacticien? Je ne connais pas suffisamment Didier Deschamps. C'est la première fois que l'on se croise. Sinon, je suis convaincu que Marseille va jouer en contre-attaque. Il y a diverses manières de jouer en contre, je ne sais pas comment ils procéderont, mais je suis persuadé qu'ils nous laisseront le ballon. Que vous évoque ce calendrier très chargé en cette fin de saison? Nous sommes un grand club, donc habitués. Il faut faire avec. On ne va pas se retirer d'une compétition. Vous étiez venu à Marseille pour jouer le 0-0 au match aller. N'est-ce finalement pas dangereux de laisser de l'espoir à votre adversaire? Je pensais que Marseille se contentait aussi de ce 0-0...