Fenninger dans la tradition

  • A
  • A
Fenninger dans la tradition
Partagez sur :

Deuxième course et deuxième victoire autrichienne aux Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen. Après Elizabeth Goergl en Super-G mardi, c'est la jeune Anna Fenninger qui a enlevé le Super-Combiné vendredi. Quatrième après la descente, elle a finalement devancé Tina Maze et Anja Paerson. Goergl a terminé cinquième, Maria Riesch onzième. Les Françaises sont loin.

Deuxième course et deuxième victoire autrichienne aux Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen. Après Elizabeth Goergl en Super-G mardi, c'est la jeune Anna Fenninger qui a enlevé le Super-Combiné vendredi. Quatrième après la descente, elle a finalement devancé Tina Maze et Anja Paerson. Goergl a terminé cinquième, Maria Riesch onzième. Les Françaises sont loin. Une Autrichienne en cache une autre. Alors qu'Elizabeth Goergl, sacrée championne du monde du Super-G mardi, était en lice pour le doublé, en tête après la descente du Super-Combiné, c'est finalement sa compatriote Anna Fenninger qui s'est adjugée la deuxième médaille d'or distribuée chez les dames à Garmisch-Partenkirchen. Goergl a légèrement accusé le coup lors du slalom, et Fenninger, quatrième après la descente, en a profité pour remporter sa première grande victoire chez les Seniors. La championne du monde juniors 2008, qui ne compte aucune victoire en Coupe du monde mais tout de même neuf places dans le Top 10 en dix manches cette année, a devancé de justesse Tina Maze, pour neuf petits centièmes. Dixième de la descente, la Slovène a longtemps cru vaincre le signe indien qui fait d'elle une reine des médailles d'argent (Deux aux JO de vancouver, et une aux Mondiaux de Val d'Isère en 2009). Avant le passage de Fenninger, les autres outsiders n'étaient pas parvenues à faire mieux que Maze, à l'image de Julia Mancuso ou surtout Lara Gut, auteure d'une chute spectaculaire, un salto avant assez rare en slalom. Vonn et Riesch hors du coup Du coup, c'est finalement Anja Paerson, qui aurait pu rafler la mise, mais la Suédoise ne fera pas mieux que troisième, à 27 centièmes de Fenninger, empochant au passage sa 17e médaille dans un grand championnat. Les favorites habituelles, elles, n'étaient pas en mesure de défendre leurs chances. Lindsey Vonn, après avoir fait l'entraînement en anorak jeudi, n'a pas souhaité s'aligner sur le slalom, après une onzième place lors de la descente. L'Américaine, insuffisamment remise d'une chute la semaine passée, disputera la descente dimanche avant de mettre un terme à ses Mondiaux. Quant à Maria Riesch, épuisée par un virus, l'Allemande a terminé à terre dans l'aire d'arrivée de la descente. Sa condition physique ne lui permettait pas de faire mieux que onzième, malgré le soutien de son public. Du côté des Françaises, il faut remonter jusqu'à la 14e place pour trouver la jeune Niçoise Margot Bailet (+3''02), juste devant Marie-Marchand Arvier (+3''08). Des temps plus heureux sont attendus pour les Bleues dans les disciplines techniques.