Federer se loupe

  • A
  • A
Federer se loupe
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Le Suisse a chuté en 8es de finale face au Tchèque Tomas Berdych à Miami.

TENNIS - Le Suisse a chuté en 8es de finale face au Tchèque Tomas Berdych à Miami. Un de moins. Après Novak Djokovic et Andy Murray, tombés dès leur entrée en lice, Roger Federer est également tombé mardi à Miami où seulement quatre membres du Top 10, Rafael Nadal, Robin Soderling, Andy Roddick et Jo-Wilfried Tsonga, sont toujours en course au stade des quarts de finale. Battu au troisième tour à Indian Wells par le Chypriote Marcos Baghdatis, le n°1 mondial a cette fois-ci quitté le tournoi floridien en huitièmes de finale, battu au terme d'un combat long de près de trois heures par le Tchèque Tomas Berdych, vainqueur en trois manches (6-4, 6-7, 7-6). Déjà laborieux la veille contre le Français Florent Serra, qui n'a rendu les armes qu'après deux jeux décisifs (7-6, 7-6), le Suisse n'a pas réussi à faire plier la grande carcasse du 20e joueur mondial qui culmine à 1m96. D'habitude capable de serrer le jeu dans les moments clés, Federer, déjà tombé à l'issue dans le jeu décisif de la troisième manche dans le désert californien, a cédé au tie-break après avoir pourtant négocié une balle de match sur son service. "J'ai eu une tonne d'occasions", reconnaissait-il. "J'ai eu une balle de match sur mon service, qu'est-ce que je pouvais faire de plus. J'ai tout tenté. Ça ne veut simplement pas sourire en ce moment." Federer: "Je n'aime pas perdre ce genre de matches" Sans rien enlever au mérite de Berdych, déjà quart-de-finaliste à Indian Wells, le n°1 mondial pointait ses difficultés à retrouver son meilleur niveau pour son retour à la compétition lors de cette tournée américaine après une pause d'un mois et demi suite à son triomphe à Melbourne. "Ce n'est pas un secret que j'ai eu des difficultés durant ces derniers matches aux Etats-Unis, c'est décevant", admettait le Suisse. "Je me suis battu comme j'ai pu étant donné les problèmes du moment dans mon jeu. Je ne sais pas d'où ça vient d'autant que je jouais si bien en Australie." Victime d'une infection pulmonaire en février, Federer a peut-être manqué de temps pour remettre son jeu en place sur une surface qui ne pardonne pas l'approximation. Le passage sur terre battue, et son premier rendez-vous à Monte-Carlo où il tentera de mettre fin à l'hégémonie de Rafael Nadal, quintuple tenant du titre, peut lui permettre de rebondir, lui qui chasse toujours le record de victoires en Masters 1000 d'Andre Agassi (17). "Cette défaite ravive seulement mon désir de repartir à l'entraînement et de revenir encore plus fort, prévient-il. Je n'aime pas perdre ce genre de matches. J'attends avec impatience la saison sur terre battue. Ça aide de changer de surface. J'ai évidemment besoin de m'entraîner dur et c'est ce que je vais faire."