Federer sans pitié

  • A
  • A
Federer sans pitié
Partagez sur :

Pas d'exploit pour Richard Gasquet. Le Français a été sorti sans ménagement par le n°2 mondial, Roger Federer (6-4, 6-4), au 2e tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Un peu plus tôt, Roddick, Ferrer, Murray, Davydenko ou encore Djokovic se sont qualifiés pour les huitièmes de finale, tout comme Llodra face à Isner. En fin de journée, Sôderling a corrigé Gilles Simon (6-4, 6-0).

Pas d'exploit pour Richard Gasquet. Le Français a été sorti sans ménagement par le n°2 mondial, Roger Federer (6-4, 6-4), au 2e tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Un peu plus tôt, Roddick, Ferrer, Murray, Davydenko ou encore Djokovic se sont qualifiés pour les huitièmes de finale, tout comme Llodra face à Isner. En fin de journée, Sôderling a corrigé Gilles Simon (6-4, 6-0). Le rôle de sparring-partner n'est jamais facile à tenir. Richard Gasquet en a fait la mauvaise expérience mercredi devant Roger Federer. Programmé en session du soir, ce Federer-Gasquet n'a pas régalé les supporters du Biterrois présents dans l'enceinte parisienne. Il y avait comme un sentiment de résignation dans les travées du POPB à croire dans les chances du Français. Bien sûr, Roger Federer était incontestablement le favori au vu de sa forme actuelle, de nouveau aérienne, et vainqueur de Djokovic en finale du tournoi de Bâle, mais tout de même. Sur une surface qu'il découvrait, devant un adversaire déjà rôdé à celle-ci après trois sets passés dessus à batailler contre Mahut, l'espoir d'un effort de résistance de la part de « Richie » n'était pas utopique, surtout à domicile. Il faut croire que si, pourtant, Richard Gasquet n'ayant pas affiché un état d'esprit de guerrier pour terrasser le Suisse. "Je n'ai pas d'excuse. La surface est la même pour tout le monde mais c'était dur pour moi contre Roger. J'ai plus d'opportunités contre lui sur terre battue ou autres mais ici, à Bercy, les balles ne rebondissent pas beaucoup", réagissait à chaud Gasquet. Aujourd'hui, j'ai très mal retourné. J'étais peut-être proche parfois dans l'échange mais ce n'était pas facile. C'est lui qui dictait l'échange. "Je peux revenir à un très bon niveau l'année prochaine" Roger Federer, contrairement à Murray par exemple un peu plus tôt dans la journée, n'a pas eu besoin de jeux d'échauffement pour délier ses coups et faire parler sa puissance. Le Bâlois enlève la première manche en trente minutes, 6-4, en s'appuyant sur une fort taux de réussite de points gagnés sur le premier service (92%), bien que son pourcentage de premières balles passe modestement la moyenne (52%). En clair, Roger Federer n'a pas eu à forcer pour dominer Richard Gasquet. Il s'est contenté de lui ravir son engagement au troisième jeu (2-1) et de contrôler derrière. Dans la seconde manche, le numéro deux mondial réussit le break dès le premier jeu pour un peu mieux plomber le moral de son adversaire et celui de ses fans. C'est maintenant officiel. Gasquet a déjà perdu cette rencontre sauf baisse de régime sensible de Federer combinée à une montée en puissance vertigineuse du Français. Ces deux critères ne seront pas réunis et la huitième confrontation entre les deux hommes tournera encore en faveur du Suisse, vainqueur 6-4, 6-4 en 1h08. Une série qui avait débuté en 2005 par le succès de Gasquet, l'unique, sur la terre battue de Monte-Carlo. Il y a une éternité. Mais le protégé d'Eric Deblicker est déjà tourné vers l'avenir: "Je pense que je peux revenir à un très bon niveau l'année prochaine. Je suis déjà dans le top 30 mais je veux être bien au delà de ce rang".