Federer s'offre une finale

  • A
  • A
Federer s'offre une finale
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Vainqueur de Djokovic, le Suisse disputera la finale à Toronto.

TENNIS - Vainqueur de Djokovic, le Suisse disputera la finale à Toronto. L'affiche de la finale du Masters 1000 de Toronto promet des étincelles. Quelques heures après la démonstration d'Andy Murray contre Rafael Nadal (6-3, 6-4), Roger Federer est sorti vainqueur, la nuit dernière en demie, d'un nouveau match marathon contre Novak Djokovic (6-1, 3-6, 7-5). L'Ecossais et le Suisse s'affronteront donc pour le titre au Canada ce dimanche, avec de la revanche dans l'air. Le Britannique, qui mène toutefois 6-5 dans leurs confrontations directes, s'est en effet à chaque fois incliné contre Federer en finale (à Bangkok en 2005, à l'US Open 2008 et l'Open d'Australie 2010). Cette rencontre est en tout cas pleine de promesses. Les deux hommes, qui ont traversé une période trouble depuis le début du printemps, semblent avoir retrouvé un niveau de jeu identique à celui qui les avait hissé jusqu'en finale à Melbourne en début de saison. Murray, qui n'a abandonné qu'un set sur la route de la finale (contre Monfils en huitièmes), part même favori, tant il a maîtrisé son sujet depuis le début de l'épreuve canadienne. Federer avait quant à lui besoin de victoires pour retrouver la confiance. Celles qu'il a décrochées ces deux derniers jours, contre Berdych en quarts (son bourreau de Wimbledon) et face à Djokovic, donne du crédit à sa nouvelle collaboration avec Paul Annacone, son coach à l'essai mais dont le bail auprès du Suisse devrait se prolonger. Federer, n°2 mondial au classement ATP lundi Intouchable en début de rencontre, Federer frappait des coups droits imparables et rentrait dans le terrain dès l'occasion se présentait. Avec un net avantage (6-1, 2-0, 0-30 sur le service de Djokovic), il semblait filer tout droit vers la finale. "J'ai joué un tennis fantastique lors du premier set. Puis Novak a élevé son niveau de jeu dans le deuxième, alors je me sens vraiment heureux d'être parvenu à gagner le match", a-t-il reconnu après la rencontre sur le site de l'ATP. La partie s'équilibrait alors jusqu'à 5-5 dans le dernier set, moment choisi par le Serbe pour s'octroyer trois balles de break. Mais elles lui échappaient et la frustration le rattrapait au point qu'il en fracasse sa raquette de rage. Sur une nouvelle faute directe, la 48e du match, Djokovic perdait le match et sa place de n°2 mondial, rang qu'occupera Federer au classement ATP lundi. "Je n'ai pas trouvé le bon rythme. Après une demi-heure de jeu, j'avais déjà perdu le premier set et j'avais un break de retard. Mais je suis revenu et j'ai commencé à mieux sentir la balle. Globalement, ce n'est pas une bonne performance. Je n'ai pas réussi à bien servir quand il le fallait et j'ai commis trop de fautes directes", a analysé Djokovic. De son côté, Federer retenait simplement la victoire: "J'aurais pu gagner le match plus tôt mais je suis content d'être qualifié. J'ai eu des défaites cruelles cette saison, j'ai perdu des matches que je devais gagner. C'est bien que cela change." S'il s'impose contre Murray, le Suisse accrocherait un 17e titre en Masters 1000, autant qu'Andre Agassi. L'Ecossais, tenant du titre, espère quant à lui réaliser la passe de deux, ce que personne n'a fait depuis l'Américain en 1994-95.