Federer réussit son entrée

  • A
  • A
Federer réussit son entrée
@ Reuters
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - Roger Federer a battu l'Australien Luczak (6-4, 6-1, 6-2) pour son entrée en lice.

ROLAND-GARROS - Roger Federer a battu l'Australien Luczak (6-4, 6-1, 6-2) pour son entrée en lice.On n'en attendait pas moins. Pour ses premiers pas dans la quinzaine, Roger Federer a fait le boulot, comme on dit. Opposé à Peter Luczak, le Suisse n'avait pas de craintes particulières à attendre même si un premier tour de Grand Chelem peut s'avérer parfois plus dur que l'on ne pense, quel que soit son statut. Le tenant du titre a d'abord pris le temps de se régler avant de s'adjuger la première manche, 6-4, sur une double faute de son adversaire et bien que ce dernier se soit procuré sur son service deux balles de 5-5. "Il faisait très chaud et les balles étaient un peu difficiles à contrôler. Il a bien servi et j'ai eu pas mal de difficultés sur son service," expliquait Federer.Les bonnes habitudes de FedererLa suite fut plus conforme à l'écart qui sépare le numéro un mondial et l'Australien, 71e mondial, dont l'historique à la Porte d'Auteuil n'est pas des plus fameux avec trois éliminations au premier tour (2005, 2007 et 2008). Luczak, qui gâchera une balle de break pour recoller à 2-2, va concéder la seconde manche, 6-1, en moins d'une demi-heure (29 minutes). Deux sets à rien pour le tenant du titre, Luczak n'a plus qu'un objectif, celui de tenter d'exister dans une troisième manche afin de ne pas quitter trop tôt le court Philippe Chatrier. Peine perdue.Roger Federer s'empare du service de l'Australien pour mener 3-2 avant de dérouler en assurant le spectacle avec notamment un nombre inhabituel d'amorties. "C'était un festival à la fin, non ? Mais il ne faut pas exagérer avec ce type de coups, c'est des conneries. Ça a bien marché pour moi mais quand ça ne marche pas, c'est ridicule", concédait-il avec le sourire juste après sa victoire. Celui qui vise à Paris un 17e Grand Chelem n'a pas dérogé en tout cas à une bonne habitude en franchissant le premier tour à Roland-Garros en trois sets pour la septième fois consécutive, avant d'affronter Alejandro Falla.